monfoot69
monfoot69
LES NEWS

Anthony GANDI (Futsal Mont d’Or) : « Faire de chaque match à domicile un vrai spectacle » ! (Monfoot69)


Rédigé le Mercredi 24 Septembre 2014 | Lu 253 commentaire(s)

POUR SES DIX ANS D’EXISTENCE, FUTSAL MONT D’OR PEUT SE TARGUER D’ETRE DEVENU L’EXEMPLE A SUIVRE DANS LA DISCIPLINE, ENTRE FORMATION, FINANCEMENT ET MÊME SPORTIVEMENT PUISQUE L’EQUIPE FANION DU CLUB EST AUX PORTE DE LA D2. ENTRETIEN AVEC ANTHONY GANDI, LE PRÉSIDENT…


Anthony Gandi, le président de Futsal Mont d'Or
Anthony Gandi, le président de Futsal Mont d'Or
Anthony, Futsal Mont’Or attaque sa quatrième saison en DH Futsal. Quelles seront vos ambitions ?
Comme chaque année, nous ambitionnons le haut de tableau avec la volonté de remporter le championnat. Nous souhaitons aussi faire un beau parcours en Coupe de France et remporter la Coupe du Rhône.
Avec quels arguments ?
Pas de départs notables et l'arrivée d'une dizaine de joueurs à fort potentiel. La concurrence va être forte et devrait tirer l'ensemble de l'effectif vers le haut.
Le changement de règlement concernant l’accession en D2* ne vous donne-t-il pas malgré tous des envies de D2 dès cette saison ?
Oui. Nous faisons partie des cinq-six clubs qui ont le potentiel pour monter et nous ferons tout pour représenter la région aux barrages inter-ligues. L'ambition est une des valeurs prédominantes du club : nous voulons chaque année être meilleurs que celle d'avant...

"JE REGRETTE LA DESCENTE DE FOOTZIK, QUI ÉTAIT UNE LOCOMOTIVE"...

Sachant qu’il n’y a plus de club rhodanien parmi l’élite nationale, ça vous donne des idées ?
Oui on serait fier de représenter le département au plus niveau national. Il est important d‘en avoir un pour promouvoir le futsal. Je regrette d’ailleurs la descente de Footzik, qui était une vraie locomotive dont profitaient tous les clubs. Mais on reste réalistes. Nous ne sommes à pas prêts, tant sportivement que financièrement.
On sait que Futsal Mont d’Or est un club innovant. Y-a-t-il des nouveautés cette saison ?
L'innovation est une des valeurs fondamentales du club. Cette saison, nous ouvrons une catégorie U11-U13 et nous allons prochainement créer une section Baby Futsal pour les 4-6 ans. Pour notre dixième année d’existence, nous serons donc présents dans toutes les catégories. C’est une grande fierté. Un peu sur le même principe que ce qui se fait à Gerland pour les rencontres de l'OL avec Orange, nous allons mettre en place un challenge pour les U13 à la mi-temps des matchs de notre équipe fanion.
Qu’elle est l’ambition finale de Futsal Mont d’Or ?
Promouvoir notre sport ! Faire notre possible pour que chaque enfant du val de Saône sache qu'il peut pratiquer le futsal. Nous avons fait avancer les choses puisque qu’à notre arrivée, la discipline était inexistante ici. Aujourd'hui, en plus d'exister, elle est l’une des plus dynamiques du secteur. Qui pouvait penser en 2005 qu'un club de futsal pourrait attirer plus de 150 membres ? Enfin, nous voulons que chaque match à domicile soit un événement. Nous avons une vraie carte à jouer avec un bel outil, le gymnase Rosa Parks de Neuville.

Le gymnase Rosa-Park, un superbe outil de travai
Le gymnase Rosa-Park, un superbe outil de travai

"LE FUTSAL DOIT ETRE PATIENT, IL A BEAUCOUP DE CHOSES A PROUVER"...

​Que vous inspirent les situations de Footzik et Cannes Bocca, eux bastions du Futsal français actuellement en grande difficultés financières ?
Le futsal a évolué très vite. Pour rester dans la course, certains clubs ont fait des choix souvent précipités et peu réfléchis. Le sport est trop dépendant des collectivités, qui ont de moins en moins d'argent. Le futsal doit être patient et a encore beaucoup de choses à prouver pour gagner en légitimité. De notre côté, à FutSal Mont D'or, nous avons préféré investir dans la structuration avec l'embauche de deux salariés plutôt que d'investir dans les joueurs en les rémunérant. Les options choisies par les équipes dirigeantes de chaque club sont primordialse et doivent favoriser le bien de tout un club, pas seulement d'une seule équipe.
Que faudrait-il pour que les choses évoluent dans le futsal ?
Il faut du temps pour que les clubs se structurent. il y en a encore beaucoup trop avec seulement une dizaine de membres, sans volonté de développement. C'est le vrai fléau de notre discipline. La FFF doit vraiment se pencher dessus, comme elle le fait sur le football féminin. Elle doit également contrôler ceux qui montent en divisions nationales en imposant un nombre minimum de licenciés, de jeunes, d'éducateurs diplômés… et regarder les comptes. Ca éviterait pas mal de problèmes. Enfin, à la base, les districts et ligues ont un rôle très important à jouer.
Optimiste ?
Oui. Le futsal prend son envol. Les grands médias et journaux nationaux en parlent et à l'échelle de notre club, tous les voyants sont au vert et poussent à l'optimisme.

Recueillis par Mario Rodriguez

* : Les premiers de chaque ligue éligible accéderont à une phase de barrage avec plateau avec quatre clubs. Les deux premiers monteront en D2. Auparavant, seuls les meilleurs premiers montaient… Ce qui désavantageait les ligues fortes.

FUTSAL MONT D'OR 2014-2015
Arrivés : Salihu (Caluire Martel Futsal), Carra (Footzik Futsal), Kadima (Fc Vaulx), Cherif (Caluire Martel Futsal), Giroud (Nord Isère Futsal), Nasr (Nord Isère Futsal), Coulibaly (Footzik Futsal), Follana (Beaujolais Futsal), Roger (retour au club)
Départs : Fezza (Civrieux Futsal)

L'équipe fanion de Futsal Mont d'Or
L'équipe fanion de Futsal Mont d'Or

L'équipe réserve
L'équipe réserve

Anthony GANDI (Futsal Mont d’Or) : « Faire de chaque match à domicile un vrai spectacle » ! (Monfoot69)



Dans la même rubrique :
< >