monfoot69
monfoot69

Anthony Gandi (GOAL Futsal) : “Une grande fierté, un grand soulagement”


Rédigé le Mardi 14 Juin 2022 | Lu 670 commentaire(s)



L’équipe de GOAL Futsal évoluera en D2 la saison prochaine. La formation de la région lyonnaise a validé son ticket pour le niveau supérieur en remportant ses deux matchs de barrages. Anthony Gandi, son président, nous a accordé un moment pour revenir sur cette année réussie et plus globalement sur son club.

Aujourd’hui dans l’antichambre de la première division française, l’ancien club du sud de Lyon aura parcouru beaucoup de chemin. « C’est avec des amis que l’on a crée le club de Futsal Mont d’Ortémoigne Anthony Gandi, le président. Au fil du temps, le club s’est structuré et on a eu l’occasion de fusionner avec GOAL FC. Cela nous permet de globaliser, mais on garde l’indépendance de notre structure. »

 

Un travail de longue haleine qui aura demandé du temps. Du temps à une époque où ce sport n’était pas aussi médiatisé qu’aujourd’hui et où le professionnalisme débarquait tout juste : « On a franchi les niveaux étape par étape. Au bout de 4-5 ans on s’est dit que les niveaux étaient accessibles, il y avait moyen d’arriver en Ligue 1 ou Ligue 2. Il y avait des portes ouvertes, puis elles se sont fermées petit à petit avec le haussement du niveau jeu. Maintenant, ça commence à jouer spécifiquement le futsal. »

 

C’est une semaine crispante qui s’est donc achevée de la meilleure des manières pour Goal Futsal : « Pour nous, c’était un objectif avec les dirigeants, que d’accéder à la D2. C’est une grande fierté, un grand soulagement. Un match aurait pu tout anéantir, anéantir tout le travail fourni cette année. »

Anthony Gandi (GOAL Futsal) : « Devenir un club de niveau Ligue 1»

Champion de Régional 1, l’équipe finit avec la meilleure défense du championnat, ainsi que la deuxième meilleure attaque. Une accession qui est perçue comme une finalité pour le président lyonnais qui part déjà avec de nouvelles ambitions : « au niveau humain c’est un aboutissement du travail de tous, déclare-t-il. L’objectif à moyen terme maintenant, c’est d’être ambitieux, devenir un club niveau ligue 1. Pour monter, il faut un peu une équipe de Ligue 1 en Ligue 2, il faudra travailler. »

Au-delà de l’aboutissement pour l’équipe fanion, c’est également une réussite pour un club en pleine extension. A tous les niveaux, le GOAL Futsal tente d’améliorer ses performances. « On est dans ce qu’attend la Fédération. On a des éducateurs diplômés, et, en termes, de formation on fait quelque chose de top, analyse-t-il. On a un budget formation, on est l’un des clubs de futsal avec le plus d’arbitres, on est structuré économiquement. A l’échelle futsal on est une grosse boutique. »

Le secret de la réussite désidérienne se trouve également dans le pôle jeunesse. L’ayant fait grandir au fur et à mesure des années, l’équipe a pu intégrer des jeunes formés au club. « C’est un des gros piliers du club. On veut être un club attractif, amener des jeunes de 4 ans jusqu’au niveau senior. Là on a des jeunes qui développent des profils spécifiques au futsal, qui n’ont pratiqué que ce sport, ça devient intéressant. »