monfoot69

Antoine Chassat (Sud Lyonnais) : « Il ne faut pas se relâcher et continuer sur notre bonne dynamique »


Rédigé le Mardi 25 Février 2020 | Lu 977 commentaire(s)



Pas encore 18 ans – il est aura le 15 mars prochain – mais déjà une sacrée maturité, aussi bien dans son discours que sur le terrain. Antoine Chassat, qui évoluait encore avec les U17 D3 du club l'an dernier, s'est fait sa place cette saison dans le groupe R2 de Sud Lyonnais où sa polyvalence, sa fraîcheur et ses qualités ont conquis tout le monde. Après le bon nul à Aubenas et avant la coupe LAURA et le choc face au leader Vénissieux, il nous a accordé un entretien à retrouver ci-après.

 

Antoine, peux-tu déjà nous présenter un peu ton parcours ?

 

J'ai 17 ans, bientôt 18. J'ai commencé au clud de Communay, à l'école de foot. J'y ai fait toutes mes années et quand il y a eu l'entente, en 2013, les équipes jeunes ont aussi fusionné et je suis resté jusqu'à aujourd'hui. Chez les jeunes j'ai toujours joué n°10 mais cette saison je joue un peu de partout, en fonction des besoins. J'ai joué 10, latéral ou encore ailier gauche lors du dernier match par exemple.

 

Jouer en R2 à 17 ans, ce n'est pas commun... Peux-tu nous en dire plus ?

 

J'ai intégré le groupe seniors R2 cette année. Déjà l'an passé Valentin (Lori, l'entraîneur) m'avait demandé de venir faire quelques entraînements avec eux, en continuant à jouer en U17. Et on s'est mis d'accord pour que cette saison j'intègre complètement ce groupe seniors. D'ailleurs dès l'an passé j'avais eu l'occasion de faire un premier match en R3 du fait des nombreux blessés.

Cette année j'ai joué tous les matchs sauf quelques rencontre en fin de première partie de saison où j'étais blessé à l'épaule.

 

On imagine que tu es le plus jeune du groupe d'assez loin, comment s'est passée ton intégration ?

 

L'intégration s'est super bien passée. Tout le monde a été très agréable, très gentil avec moi. Cela aide aussi d'être au club depuis longtemps. Je venais les voir jouer, ils connaissaient ma tête. Cela reste un club familial.

 

Et ton intégration sportive en passant d'un championnat U17 à un championnat seniors ?

 

C'est différent d'un point de vue physique, il faut plus se protéger, ne pas hésiter à écarter un peu les bras. Les 1er mois ont été un peu durs, il a fallu vraiment s'adapter. D'autant qu'en U17 j'étais encore en D3 donc passer à un niveau R2 cela n'a vraiment rien à voir. Même techniquement tout va plus vite, je ne peux plus jouer comme je jouaiq avec des gars de mon âge.

 

Tu arrives à gérer les exigences du football avec le rester de ta vie ?

 

On a deux entraînements par semaine, les mardi et jeudi soir, et finalement en U17 l'an passé c'était pareil. Je suis au lycée en terminale S et j'arrive à gérer sans aucun problème. La petite différence c'est que les déplacements peuvent être plus long comme le week-end dernier à Aubenas on a fait 2 heures de route. Mais là aussi je m'adapte et je prévois à l'avance quand il y a des gros déplacements.

 

Un mot sur votre saison ?

 

Il ne faut pas se relâcher et continuer sur notre bonne dynamique. On a fait une belle première partie de saison, en étant costaud à domicile. Pour un promu c'est satisfaisant. Maintenant on doit aller chercher maintien le plus vite possible et on est encore inscrit dans les 2 coupes, donc on pourra peut être joué ces compétitions en fin de saison. Mais notre priorité maintenant c'est le maintien ?

 

Vous vous déplacez à Feyzin (R3) en coupe LAURA avant de recevoir le leader Vénissieux en championnat. Deux affiches où vous n'aborderez pas le même costume...

 

C'est vrai qu'on a plus souvent l'habitude d'être l'outsider et que là en coupe contre Feyzin ce ne sera pas le cas. Mais il faudra savoir répondre présent avec la même envie qu'habituellement.

Vénissieux est leader du classement avec Seyssinet. Ce sont deux belles équipes contre qui ont a perdu lors de la phase aller donc à la maison on aura à cœur de montrer une belle image dans ces deux matchs. Des matchs comme ça, on a envie de les jouer, ce sont de grosses affiches, avec de super joueurs en face, sur un beau terrain...

 

 

Quand on joue en Régional 2 à 17 ans, est-ce que cela ouvre des ambitions pour la suite de ton parcours dans le football ?

 

Pour l'instant je ne pense pas au futur, je profite ! Je suis content de faire cette saison dans mon club, où j'évolue depuis tout petit. C'est une super saison que je passe. Pour le futur il faudra bien sûr y réfléchir. Je ne compte pas arrêter mes études, donc il faudra trouver le temps de conjuguer les deux car je sais que le foot reste une passion dont il sera difficile de se passer.