monfoot69
monfoot69
LES NEWS

Coupe de France - Au delà de l'exploit pour La DUCH


Rédigé le Vendredi 4 Janvier 2019 | Lu 726 commentaire(s)

Demain, la Duch voudra renouer avec son glorieux passé en Coupe de France recevant l'Olympique de Nîmes, pensionnaire de L1.
Mais au delà d'un match à gagner et d'un tour à passer, donc d'un exploit à créer, le club dirigé par Mohamed Tria jouera peu-être aussi le brin de notoriété qu'il lui manque pour décoller médiatiquement et espérer devenir le club populaire qu'il aspire à devenir.



La dernière fois que La Duch a goûté à un trente-deuxième de finale de Coupe de France, c'était en 2012, du coté de Gerland, avec une élimination contre l'OL.
Un long bail et presque un paradoxe pour un club qui a bâti sa réputation sur la doyenne des épreuves avec en point d'orgue un huitième de finale en 2006 contre le PSG, après avoir sorti deux pensionnaires de L1, le RC Strasbourg et le Toulouse FC, venus mordre la poussière de Balmont. Quelques années plus tôt, en 98, l'équipe alors en DH et emmenée par Daniel Narbonnet avait réalisé l'un de ses exploits les plus retentissants en balayant l'OGC Nice de Daniel Bravo sur le score sans appel de quatre buts à zéro.
Les temps ont certes changé et le club désormais dirigé par Mohamed Tria n'est plus le Poucet de l'époque puisqu'évoluant en N1, soit le troisième niveau national.
N'empêche, la Duch aura l'occasion demain de renouer avec sa légende et son ADN avec la venue demain après-midi du Nîmes Olympique, joli promu de L1 cette saison.

Le stade Balmont voudra revivre les heures qui ont fait sa renommé
Le stade Balmont voudra revivre les heures qui ont fait sa renommé

"Le deuxième club professionnel de Lyon..."

"On va jouer une belle équipe de L1 qui a fait plus de la moitié du chemin pour atteindre son objectif de maintien, confirme un Karim Mokeddem, qui en connait aussi un rayon en matière de Coupe de France avec un huitième de finale en 2012 avec l'AS Minguettes. Une équipe qui a fait trembler Paris et qui a battu Marseille. Le cadre est posé. Maintenant, bien sûr que sur un match tout reste possible et c’est la première fois de la saison qu’on est dans la peau du challenger. Nous avons su pour l'instant nous sortir de tous les pièges qui font le charme de la coupe de France. A nous de faire douter cette équipe nîmoise et de créer l’exploit avant de nous lancer dans un marathon qui va nous faire enchaîner en championnat tous les week-end jusqu’à fin avril."
N'empêche, quelques intermèdes Coupe de France auraient deux intérêts majeurs pour La Duch. D'abord de mettre du beurre dans les épinards, ce qui n'est jamais négligeable pour personne. Ensuite, et surtout, de braquer les projecteurs sur le deuxième club professionnel de Lyon, clairement en manque de visibilité, et le faire découvrir à un nouveau public... pour un début d’idylle ?

Bebeto RODRIGUEZ

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France
32ème de finale
Lyon-Duchère AS (N1) - Nîmes Olympique (L1) : samedi, 15h, stade Balmont



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Avril 2024 - 17:13 Comment réussir ses paris sur l’EURO ?