Coupe du Rhône - La loi du plus fort entre le FC DOMTAC et le FC VENISSIEUX


Rédigé le Lundi 24 Décembre 2018 | Lu 2424 commentaire(s)

La logique du niveau a prévalu cet après-midi dans le choc des trente-deuxièmes de finale de la coupe du Rhône, qui n'en était finalement pas un...



Richard Aoudia n'a pas manqué ses retrouvailles avec Vénissieux
Richard Aoudia n'a pas manqué ses retrouvailles avec Vénissieux
Sur le papier, le choc des trente-deuxièmes de finale de la Coupe du Rhône était prometteur. Sauf que comme le rappelait Nicolas Pinard, l’entraîneur du FC Domtac avant la rencontre : « en cette veille du réveillon de Noël, j’aligne les joueurs disponibles. » Les visiteurs présentaient donc un collectif mixte R1-D2. De leur côté, les Vénissians, mais par choix, alignaient l'équipe réserve de D1.
Si au final, l’écart est conséquent, il est à relativiser. Car les locaux ont opposé une belle résistance à des visiteurs leur opposant trois divisions d'écart.
D’entrée, les réservistes de Grégory Coste acculent les joueurs de Nicolas Pinard dans leur partie de terrain. Mais avec maîtrise, ces derniers laissent passer l’orage. Et sur leur première incursion, ils ouvrent le score par Aoudia d’un lob astucieux (0-1, 10ème).
Le FC Vénissieux continue à faire le jeu. La frappe de Spennato est repoussée sur la ligne par Girin (25ème). La défense dommarto-tourelloise panique quelques minutes plus tard. Et cette fois ci, Spennato ne laisse pas passer sa chance (1-1, 33ème).

Le bon souvenir de Richard Aoudia...

Les visiteurs jouent sur courant alternatif. Mais ils reprennent l’avantage sur une montée de Khambounheuang relayé par Souleiman. Le plat du pied de Rossi trompe l’excellent Bouguerra (1-2, 43ème). Nantis de cet avantage, Bouzourène et ses partenaires optent pour la contre-attaque en deuxième période. Aoudia ( 50ème), puis Khambounheuang (65ème), perdent leur duel face à Bouguerra.
Les Vénissians ont l'occasion de recoller. Mais Bensaid manque la reprise du centre parfait de Spennato (51ème). L’ex-joueur des Minguettes, Richard Aoudia, allait être le bourreau de ses ex-couleurs. D’abord en se jouant de la défense adverse pour son doublé (1-3, 71ème), puis en se trouvant à point nommé pour concrétiser une offrande de Sebbah (1-4, 79ème).
Le FC Vénissieux aurait mérité de réduire l'écart ensuite. Mais ni la reprise de Bandaoui (73ème), ni le beau coup franc de Bensaid (90ème), ne parvenaient à tromper la vigilance de Ravix.
Si les Dommarto-Tourellois se qualifient sans coup férir, les Vénissians n’ont pas à rougir de leur élimination.

De notre correspondant Sorlac MAJOR

LES REACTIONS
Grégory COSTE (entraîneur Vénissieux FC) : « La différence s'est faite sur les occasions... »
« La défaite est logique au vu de l’écart de niveau. Mais je suis fier de la prestation de mes gars. J’avais effectué beaucoup de rotations. L'équipe était un mixte de la B et de la C. Nous avons eu beaucoup d’occasions de buts. La différence s’est faite là. Car DOMTAC n’a pas manqué les siennes. »

Nicolas PINARD (entraîneur FC DOMTAC) : « On a joué un peu mieux les coups... »
« Aujourd’hui, ce qui m’intéressait était la qualification, avec un collectif très remanié et de nombreux jeunes. Offensivement, ça a été satisfaisant. Défensivement, nous avons été mis à contribution. L’équipe a maîtrisé son sujet. En face, il y avait quelques bons joueurs. Mais on a joué un peu mieux les coups. L’addition aurait aussi pu être plus corsée. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe du Rhône
32ème de finale
A Vénissieux, stade Laurent Gerin
Temps agréable, pelouse grasse
FC Vénissieux B (D1-D2) - FC DOMTAC (R1-D2) : 1-4 (0-2)
Arbitres : Mr Marion assisté de Mrs Mellouk et Ourri
Buts : Spennato (33ème) pour FC Vénissieux, Aoudia (10ème, 71ème et 79ème) Rossi (43ème) pour FC DOMTAC
FC Vénissieux : Bouguerra, Cestari, Hamouche, Bazaoui (cap), Rejeb, Jemai, Oucif, Bensaid, Spennato, Zakarya Bandaoui, Henry puis Diabi, Haupais, Samir Bandaoui. Ent : Grégory Coste
FC DOMTAC : Ravix, Ayad, Chambefort, Gagnaire, Girin, Bouzourene (cap), Vaz Cabral, Rossi, Souleiman, Aoudia, Sebbah, puis Khambounheuang Wadike. Ent : Nicolas Pinard