monfoot69

Dossier - EMPLOIS AIDES, les dérives du système...


Rédigé le Mardi 19 Septembre 2017 | Lu 1032 commentaire(s)

Le site Footamateur.fr a mené une enquête sur l'utilisation des emplois aidés dans les clubs de football...
Et le moins que l'on puisse dire est que certaines méthodes sont... consternantes !



« Quand je suis arrivé au club, on avait pas moins de 22 joueurs sous contrat CAE ! » Cet entraîneur de championnat de Ligue avait halluciné il y a quelques années lorsqu’il avait pris en main un club de CFA2. Tous les joueurs de son effectif étaient salariés avec des emplois aidés… mais avec quelles tâches ? « Cinq ou six avaient des postes d’éducateurs, deux s’occupaient de l’administratif et de la communication mais les autres ne faisaient pas grand chose » poursuit notre technicien, qui a souhaité rester anonyme.

A la suite de notre article sur la possible fin des emplois aidés, de nombreux témoignages nous sont en effet parvenus. Principalement sur les abus. Alors emplois aidés ou emplois fictifs ? « Le problème, c’est que les instances n’ont aucun regard sur ces emplois aidés, explique un dirigeant de Ligue. Concernant ce qu’on appelle les emplois CNDS (Centre National pour le Développement du Sport, N.D.L.R.), il doit y avoir un véritable parcours de formation qui est suivi. D’ailleurs, toutes les demandes n’aboutissent pas. » Ce qui n’est pas le cas des fameux CAE-CUI, les emplois aidés les plus fréquemment utilisés par les clubs.

>> LIRE LA SUITE SUR WWW.FOOTAMATEUR.FR...