monfoot69

ES Trinité - Gérard GIUDICE : "D'autres que nous doivent agir et réagir..."


Rédigé le Jeudi 28 Septembre 2017 | Lu 2096 commentaire(s)

Après les incidents survenus dimanche dernier au stade, l’ES Trinité accuse le coup. Pour ce club de quartier, qui compte près de 400 licenciés, c’est une nouvelle fois la douche froide.



Gérard Giudice, toujours à la tête d'un club fondé par son père
Gérard Giudice, toujours à la tête d'un club fondé par son père
Les incidents survenus dimanche lors du match de coupe de France entre l’ES Trinité et le SP Cote Chaude ont une nouvelle fois entaché l’image du club lyonnais. Et pourtant, le club local se donne au maximum – par le biais notamment de son président Gérard Giudice -, pour véhiculer des valeurs qui lui sont chères, des valeurs sociales. Oui mais voilà, la société n’a cessé d’évoluer et pas toujours dans le bon sens. Le président raconte : « quand mon père, Vincent, a créé le club en 1968, l’environnement à Mermoz n’était pas le même. Cela s’est dégradé ces dix dernières années. »
Une situation devenue bientôt ingérable pour un seul club de foot : « aujourd’hui, je suis vraiment déçu. Je me demande si je ne vais pas tout plaquer… Il faut que j’arrive à me remotiver. J’aimerai être un peu plus soutenu. Je ne sais pas comment mais je ne peux pas toujours être le seul à décider de tout. »

L'ES Trinité, c'est aussi et surtout des U12 vianqueurs régionaux de la Danone Cup la saison dernière
L'ES Trinité, c'est aussi et surtout des U12 vianqueurs régionaux de la Danone Cup la saison dernière

Le club a de l'avenir...

Gérard Giudice encaisse donc un nouveau ras le bol, lui qui se donne corps et âme pour son club dans lequel il est depuis cinquante ans. Avec quatre cent licenciés, et de très bonnes équipes de jeunes U6 à U13, l’ES Trinité a pourtant fait ses preuves. Mais au-delà de l’aspect sportif, l’association ne peut pas tout gérer : « il y a un travail phénoménal réalisé par les dirigeants et les éducateurs à l’encontre des jeunes. Le club a de l’avenir. En revanche, on ne peut pas résoudre les problèmes de drogue du quartier. D’autres personnes que nous doivent réagir et agir… »
Alors que le quatrième tour de coupe de France devait être une fête pour tout le club, Gérard Giudice attend désormais de connaître l’issue de l’affaire. « Cette journée a été malheureusement perturbé par des couillons (sic). Les joueurs sont très déçus… Maintenant, on attend et on craint le jugement… », conclut le président.
Alors que tout un bureau s’attèle à préparer les tournois jeunes de la saison en cours, un goût amer règne au club de l’ES Trinité…

A.P.