FC Chaponnay-Marennes - A. CATARSI : "Qui mieux que nous sait que c'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens ?"


Rédigé le Mercredi 30 Janvier 2019 | Lu 824 commentaire(s)

Arrivé en début de saison à la tête de l'équipe fanion du FC Chaponnay-Marennes, Alssandro Catarsi dresse un premier bilan.



Alessandro Catarsi
Alessandro Catarsi
Alessandro, tu as pris le groupe fanion du FC Chaponnay-Marennes cet été. Qu’elles ont été tes impressions ?
"Je connaissais déjà un peu le groupe pour l’avoir observé lors de rencontres de la précédente saison. Néanmoins, les joueurs et moi nous sommes découvert au fil des séances et des matches, et avons appris à nous connaitre afin d’être le plus efficace possible dans notre fonctionnement. J’ai trouvé un groupe jeune, très uni sur le plan humain et très réceptif sur le plan du travail. Mon intégration a bien entendu été facilitée par le fait que Franck Rigard faisait déjà parti du staff de l’exercice précédent et qu’il connaissait donc très bien les joueurs. Je n’oublie pas également l’apport important de Victor Pedreiro dans le passage de témoin, et de Claude Fiorini, qui m'ont facilité et me facilitent encore grandement le travail."

Quel objectif t’as été fixé par le club pour cette saison ?
"Comme je l’ai précédemment dit : « Faire mieux que la saison dernière ». Voilà ce qui m’a été dit lors de ma prise de fonction*."

Le début de saison a été convainquant. Expliques ?
"Effectivement, nous avons bien commencé la saison avec un bon début de championnat et un bon parcours en Coupe de France. Il faut dire que nous avions fait une bonne préparation au mois d’août, et que j’ai tout de suite senti chez les joueurs une envie de bien faire. Le résultats se sont donc tout de suite fait sentir."

"Ce sont de grands garçons qui savent ou ils veulent aller..."

Par contre, les choses se sont gâtées à partir du mois de novembre. Que s’est-il passé ?
"Il me semble que plusieurs facteurs sont venu enrayer quelque peu la machine. D'abord un peu de fatigue due au parcours en Coupe de France. Et je ne parle pas là que de fatigue physique, mais aussi de fatigue mentale. Ensuite des blessures. Enfin, une certaine forme de « décompression » suite à l’élimination en Coupe de France. Cette compétition nous a demandé pas mal d’énergie et nous a procuré aussi beaucoup d’émotions. Il est donc possible que nous ayons pu mettre un peu de temps à retrouver la dure réalité de notre championnat."

Du coup, la montée te parait-elle encore envisageable ?
"Tout est encore envisageable. Qui mieux que le FC Chaponnay-Marennes sait que ce n’est qu’à la fin du bal qu’on paye les musiciens. Les saisons précédentes nous l’ont montré à nos dépends. Les joueurs le savent et n’ont pas la mémoire courte. Ils se souviennent très bien de l’état émotionnel dans lequel ils étaient après être passé si prés de l’atteinte de leur objectif. Et si d’aventure, ils venaient à l’oublier, bon nombre de personnes se chargeraient de le leur rappeler au club. A commencer par nous, le staff. Mais sincèrement, ce sont de grands garçons qui savent où ils veulent aller et ce qu'il faut tout mette en oeuvre pour y arriver."

Dernière question, tu te fais plaisir avec ce groupe ou tu regrettes tes jeunes ?
"Je suis très content d'entraîner ce groupe. Je parle là bien évidemment des joueurs qui composent plus particulièrement le groupe R3, mais aussi de l’ensemble de ceux qui composent l'effectif seniors. Car le mardi, nous fonctionnons par atelier. Les collègues et moi voyons et entraînons tous les joueurs. Ils sont très attachants et vivent vraiment bien ensemble. Et même si nous avons encore beaucoup à apprendre les uns des autres, l’ambiance est très bonne et très favorable au travail. Enfin pour ce qui est des petits, je cumule cette saison mon rôle d'entraîneur seniors avec les fonctions de responsable de catégorie U13 et la charge de l’équipe U13 Label. J’ai donc toujours un pied à la préformation."

Propos recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

* : Le FC Chaponnay-Marennes avait terminé deuxième de sa poule de R3.

Alessandro CATARSI
Né le 22/11/1966 à Colombes (92)
Job : sans emploi
Parcours joueur : Courbevoie sports, Puteaux, Vanves, AF Garenne Colombes
Parcours éducateur : AF Garenne Colombes (directeur technique, senior et autres catégories), Football Féminin Issy Les Moulineaux (responsable jeunes, U19 Nationaux, adjoint en D2), Gennevilliers CSM (responsable école de foot et préformation, U15 et U17), District Hauts de Seine (adjoint au CTD), Courbevoie Sports (Séniors), FC Chaponnay-Marennes (jeunes puis seniors)


Classement R3 - Poule F