monfoot69
monfoot69
LES NEWS

FC Limonest - Bruno BARRETO : "J'ai toujours donné le maximum..."


Rédigé le Jeudi 11 Mai 2017 | Lu 3580 commentaire(s)

A 35 ans et après seize ans entre CFA et CFA2 marqués par quelques 166 buts, Bruno Barreto va tirer sa révérence en fin de saison. C'est donc un monument du football régional que l'on ne verra plus sur les terrains la saison prochaine... du moins crampons aux pieds.


Fin de parcours avec le FC Limonest
Fin de parcours avec le FC Limonest
Bruno, tu as décidé de mettre un terme à ta carrière en fin de saison. Pourquoi ?
"Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, des performances sportives qui étaient moins bonnes que celles des autres années. Ensuite j'ai deux enfants, de 7 et 9 ans, qui font du foot et cela me manque de ne pas les suivre autant que je l'aimerais les weekends. Enfin j'ai une vie professionnelle très chargée. C'est ce qui m'a fait prendre cette décision à 35 ans."

C’est fini-fini ou tu vas continuer en vétéran, loisir ou autre foot à 5 ou avec les Lusitanos d’on ne sait ou ?
"Ma décision est assez récente. Donc, pour le moment, rien de prévu. Après, bien évidement que je vais faire des petits foot en loisir pour pratiquer cette passion qui sera toujours là. Mais uniquement pour le plaisir."

Quel regard tu portes sur ta carrière globalement ?
"Honnêtement, je suis content de ce que j'ai vécu et accompli. Car au départ, je ne pensais pas avoir les qualités en jeune pour accomplir tout ce que j'ai fait en sénior. Après, j'ai toujours donné le maximum partout où je suis passé et je pense que j'ai laissé une très bonne image de moi sur, et surtout en dehors des terrains."

"19 buts en une saison en CFA, personne n'a fait mieux depuis le début des années 2000..."

Ton plus gros souvenir ?
"J'en ai eu tellement ! Deux montées à la dernière journée avec le FC Villefranche et le FC Limonest, des matchs en coupe de France contre Clermont, contre Sochaux, un trente-deuxième Lyon-Duchère contre l'OL à Gerland, le seizième contre Dijon et surtout celui contre l'ASSE où je pense avoir fait le meilleur match de ma vie... où malheureusement on perd aux pénaltys. C'est un peu égoïste, mais le souvenir dont je suis le plus fier c'est mes dix-neuf buts en une seule saison en CFA, sans tirer les pénaltys... Car il me semble que depuis les années 2000 personne n'a fait aussi bien dans la région."

Un (ou des) regret(s) ?
"J'en ai deux. Le premier quand j'ai choisi un projet financier au lieu du sportif lorsque j'avais 23 ans avec mon départ à Jura Sud. Le deuxième, lorsqu'à 27-28 ans, je suis allé en Belgique, à Waasland, pour visiter les installations, et que cela ne c'est pas fait pour des broutilles alors que l'année suivante ils sont montés en D1."

Un coach qui t’as marqué plus qu’un autre et pourquoi ?
"J'en ai deux bien évidemment. Eric Guichard pour m'avoir fait confiance si jeune à l'AS Saint priest et qui m'a beaucoup appris tactiquement et Jean Michel Picollet pour tous les supers moments qu'on a vécu ensemble et cette grinta qu'il sait transmettre à son groupe."

Février 2010, Bruno Barreto marque un but à Jérémy Janot lors d'un mémorable seizième de finale de Coupe de France avec le FC Villefranche
Février 2010, Bruno Barreto marque un but à Jérémy Janot lors d'un mémorable seizième de finale de Coupe de France avec le FC Villefranche

"Je me suis pourtant plu à Jura Sud..."

Qu’est-ce qu’il t’a manqué pour aller plus haut ?
"Après toutes ces années de CFA (14), j'aurais aimé gouter au monde professionnel. Mais si cela ne s'est pas fait, c'est que je n'avais peut être pas les qualités pour. D'ailleurs, il y avait eu un article sur moi dans mes belles années CFA qui résumait bien ce qu'il me manquait pour aller plus haut... Pour un attaquant, je ne suis pas grand, pas rapide, pas super technique. Donc difficile d'aller plus haut. Mais je marquais toujours ma dizaine de buts en CFA."

Tu es passé par les cinq gros clubs du département (FC Vaulx, AS Saint-Priest, FC Villefranche, Lyon-Duchère AS, FC Limonest). Un mot pour les qualifier chacun ?
"C'est difficile de les résumer car ils sont tous très différents. Le Fc Vaulx qui arrive toujours à avoir des équipes de qualités grâce à ces jeunes pépites techniques, l'AS Saint Priest, un club très structuré, Lyon Duchère, avec le président Tria qui su le re-dynamiser, le FC Limonest et ses dirigeants, Fabrice et Mr le maire, qui font un excellent travail pour un club de "petit village" et enfin le FC Villefranche, qui regroupe je dirais toutes ces qualités avec une bonne école de foot, un club bien structuré avec des dirigeants chaleureux et un président très ambitieux."

Et Jura-Sud ou tu as passé une saison… sans marquer le moindre but. Comment cela a-t-il été possible ?
"Honnêtement, j'avais fait ma meilleure préparation de saison. Mais ensuite, le néant. Pourtant, je me suis plu la bas. Je ne vais donc pas me chercher d'excuse."

"On a vécu tellement de choses ensemble avec Nico Barbosa..."

Et pour Nico Barbosa… comment va se passer la séparation ? Vous allez faire la garde alternée de la paire de chaussures de foot ?
"On a vécu tellement de chose ensemble durant seize ans que pour le clin d'œil cela aurait été sympa de finir ensemble. D'ailleurs, une seule année sans lui à Jura Sud et on connaît le résultat... La voilà peut être l'explication (rires). Lui a un an de moins que moi et il a encore la forme. Donc, il va continuer. Mais je vais peut-être le remplacer de temps en temps lorsqu'il ne pourra pas aller aux entraînements. Pour les week-end, je lui laisse la place. Je préfère aller voir mes petits."

Les samedi soir, ça va donc être The Voice à partir de la saison prochaine ? Ca va te faire un sacré vide non ?
"Le vide risquerait d'être trop grand. Je suis en train de discuter avec P. Terrier pour voir si mon expérience peut être utile au FC Villefranche afin de ne pas trop m'éloigner des terrains."

Le mot de la fin pour toi…
"Je remercie toutes les personnes que j'ai croisé sur les bords du terrains. Cela a été une formidable aventure humaine. Et plus particulièrement les personnes sans qui rien de cela n'aurait été possible : mes parents pour m'avoir toujours accompagner aux entraînements et aux matchs lorsque j'était jeune, mais aussi ma femme qui s'est sacrifié pour ma passion et qui a su gérer les enfants durant toutes ces années d'absence pendants les matchs et les entraînements."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Bruno BARRETO
Né le 25/05/1982 à Pedrogao (Portugal)
Job : Comptable
Parcours : FC Lyon (jeunes) FC Vaulx, AS Saint Priest, Jura Sud, FC Villefranche, Lyon Duchère et FC Limonest

FC Limonest 2016-2017
FC Limonest 2016-2017

Février 2010 et le FC Villefranche en seizième de finale de la coupe de France contre l'AS Saint-Etienne
Février 2010 et le FC Villefranche en seizième de finale de la coupe de France contre l'AS Saint-Etienne



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Avril 2024 - 17:13 Comment réussir ses paris sur l’EURO ?