monfoot69

FC Rive Droite - B. Paris : "Rien ne me fera changer d'avis !"


Rédigé le Vendredi 23 Juin 2017 | Lu 1872 commentaire(s)

Il y a une semaine jour pour jour, Bertrand Paris, le président du FC Rive Droite, annonçait sa démission face au manque de soutien des municipalités de Quincieux, Albigny et Saint-Germain au Mont d'Or. C'est aujourd'hui une association de 350 licencié qui se trouve dans l'expectative.
Entretien.



Bertrand, tu as décidé d’arrêter ta mission de président du FC Rive Droite après dix ans. Pourquoi ?
"Pour une raison simple : le non intérêt des municipalités concernant notre évolution. Comme je l'ai dit souvent à nos différents élus et sur différents mandats, nous avons dit ce que nous allions faire et surtout fait ce que nous avions annoncé. A la différence de nos chers élus."

On a l’impression que tu t’es décidé sur un coup de tête, mais que tu étais aussi usé. On se trompe ?
"Un coup de tête non. Mais il y a bien eu un élément déclencheur purement administratif. L'ensemble des municipalités avaient été prévenues des risques potentiels à moyen terme. La vraie question aujourd'hui est de savoir qui supportera la rémunération actuelle de nos salariés !"

Ta décision est ferme et définitive ou quelque chose pourrait te faire revenir dessus ?
"Non rien ne me fera changer d'avis, même si je sais pertinemment que nos élus essayerons à court terme de se donner bonne conscience, mais qu au bout du bout il n y'a aucune et volonté politique d'aider à développer et surtout stabiliser ce type d association. Nous avions expliqué que nous mettrons tout notre énergie sur la formation des jeunes afin d'alimenter nos seniors. Au final, nous alimenterons les clubs voisins du val de Saône qui récupéreront à terme nos joueurs, voir nos éducateurs diplômés ou autre personnel administratif. Bref la normalité à ce niveau !"

Le travail commençait pourtant à payer avec des U19 qui ont atteint cette saison le sixième tour de la Coupe Gambardella
Le travail commençait pourtant à payer avec des U19 qui ont atteint cette saison le sixième tour de la Coupe Gambardella

"On parle de Rive Droite et non plus de Quincieux, Albigny ou Saint-Germain...

De quoi es tu le plus fier durant ces dix années de présidence ?
"Peut être d'avoir créé un vrai lien d'appartenance à un club entre enfants, parents et partenaires. On parle de Rive Droite et non plus de Quincieux, Saint-Germain ou Albigny. La encore, à la différence des élus qui prônent l'intercommunalite mais qui en fait ne voient que leur clocher ! Aussi d'avoir créé une section féminine et d'avoir bâti une école de foot avec peu de moyen grâce à la volonté de tous nos dirigeants bénévoles qui eux se sont investis et ont tous cru au projet pour en arriver aux résultats positifs de cette saison, notamment le sixième tour de Gambardella. Je ne pense malheureusement pas que cela se reproduira."

Comment tu vois la suite pour le club ?
"Une équipe dirigeante est en train de plancher et je suis confiant sur les personnes qui veulent continuer l' aventure. Par contre je les ai sensibilisé sur le fait que sans soutien des mairies ou des collectivités, il sera difficile de continuer le travail de manière efficace et surtout, dans l'esprit du label obtenu il y'a trois ans."

Et Bertrand Paris, il va faire quoi de ces soirées et de ces week-end désormais ?
"S'occuper de sa femme qui a patienté que dix ans, accompagner sa fille et suivre son fils aîné qui devrait continuer à jouer en u19 au FC Rive Droite. Donc toujours un peu de foot... Et qui sait, développer une nouvelle expérience !"

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Bertrand PARIS
Né le 16 avril 71 à Rillieux
Job : dirigeant d'entreprise
Parcours joueur : ES Beynost
Parcours éducateur-dirigeant : U9-U11 FC Rive Droite puis président