monfoot69

FC Vaulx - Ali RECHAD (1/2) : "Notre richesse, c'est les jeunes..."


Rédigé le Mercredi 7 Juin 2017 | Lu 3059 commentaire(s)

Qu'on le veuille ou non, le FC Vaulx reste un club à part...
Mais un club régulièrement miné par les rivalités internes, avec un président, Ali Rechad, qui tient le cap contre vents et marées, avec des résultats probants.
Il dresse la paysage local, évoque son bilan et l'avenir
Interview en deux parties. La suite demain sur Monfoot69...


Ali, la rumeur t’envoie à Lyon-Duchère AS à la fin de ton mandat avec le FC Vaulx. Que peux-tu nous dire sur le sujet ?
"Je suis Président jusqu’à la fin de la saison 2018,. Malgré les bon résultats sportifs, cette saison a été très compliquée sur bien d'autres points. J’ai toujours cette passion pour le football et cette envie de toujours faire mieux de jour en jour. J'ai eu une discussion très intéressante avec Mohamed Tria et je ne suis pas insensible à son projet. Mais d’ici la fin de saison prochaine, beaucoup de choses peuvent se passer."

Quel bilan sportif tires tu de cette saison ?
"On a vécu une saison intéressante et passionnante chaque week-end au stade Jomard. L'équipe une monte en N3, deux ans après l'avoir quitté. Mes prédécesseurs avaient mis au moins neuf ans il me semble. Et plus récemment, d'autres clubs, comme Échirolles, descendu en même temps que nous, auraient aimé faire parti du wagon. Mais le championnat DH n'est pas évident et ce, quel que soit le nombre de montées. Je suis déçu du maintien de l’équipe B senior. Elle avait pour objectif de monter en HR sur les deux ans et nous nous y sommes pas parvenu. Et de la descente de l’équipe C est une déception."

Et chez les jeunes ?
"On est fier de l'équipe u17 qui montent en ligue honneur, l’équipe u15 accède à la ligue honneur, les u19 manquent la montée d’un point mais font un beau parcours en Gambardella. On monte doucement en puissance chez les féminines et en en foot réduit, on a obtenu le label jeune Ecole de foot et le Label FFF excellence, chose historique depuis la création du club."

Le stade Jomard
Le stade Jomard

"On peut croiser au stade des personnes qui viennent uniquement pour nous voir perdre et en tirer satisfaction tout en prônant que le FC Vaulx est leur club de cœur..."

On te sent quand même un peu fatigué de cette saison. En quoi a-t-elle été plus compliquée que les deux précédentes ?
"Cette saison a été compliquée sur le plan humain, structurel et financier. Financier car depuis la perte du sponsor historique on a, comme l'ensemble des clubs des villes populaires, peu de sponsors liés au club ou à la ville. Ceux que l'on a font tous partie de mon réseau d’amis ou de travail. J'ai détaché une personne pour s'occuper du sponsoring mais peu veulent investir sur le FC Vaulx. On subit encore un passé, qui au lieu de se faire oublier, à tendance à resurgir. On a un soutien certain de la ville de Vaulx-en-Velin, mais il est trop faible par rapport au niveau des équipes, et du nombre de pratiquants."

Structurel et humain aussi ?
"Le stade Jomard est un joli complexe sportif. Mais le club manque de structure administrative et un grand rafraîchissement et une mise à jour ne serait pas du luxe. Humain car il existe un manque réel de VRAIS bénévoles, de passionnés prêts à aider et s'engager sur plusieurs années ou sur un élément ponctuel. L'entourage extra sportif du club est néfaste. N’hésitant pas être diffamant, provocateur, voire agressif. Ce qui fait que des personnes comme mon vice Président Mohamed Fekir a préféré se retirer. Ainsi que mon Trésorier Mustapha Gouali et j'ai failli perdre mon responsable équipements. On a beaucoup donné, de nos personnes, de notre temps et de nos deniers personnels pour le développement du club. On ne demande même pas de gratitude. Mais un juste un minimum de respect. Au FC Vaulx, il existe une chose unique : on peut croiser au stade des personnes qui viennent uniquement pour nous voir perdre et en tirer satisfaction tout en prônant que le FC Vaulx est leur club de cœur ou de leur enfance. Certaines personnes sont prêtes à faire du tort au club ou à leurs adhérents pour leur ambition personnelle."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ
Deuxième partie de l'interview demain sur Monfoot69

Ali RECHAD
Né le 02/06/1982 à Lyon 2
Job : biostatisticien , docteur en santé publique et épidémiologie
Parcours joueur : Olympique de Vaulx, Asvel, AS Saint-Priest
Parcours dirigeant : Éducateur u7, Educateur u19, responsable catégorie u19, Trésorier, Président par intérim, Président. Le tout au FC Vaulx