FC Villefranche - Maxime JASSE : "Que tous les croyants prient pour nous..."


Rédigé le Mercredi 6 Février 2019 | Lu 939 commentaire(s)

Ce soir est le grand soir pour le FC Villefranche qui a rendez-vous avec l'ogre PSG.
Pur Caladois et capitaine de l'équipe, Maxime Jasse évoque cette rencontre, mais aussi l'engouement de toute une région pour l'événement dans un Groupama stadium qui devrait accueillir plus de 20.000 personnes.



Maxime, tu as éprouvé quoi au moment ou le tirage de la Coupe de France a désigné le PSG comme adversaire du FC Villefranche en huitième de finale de la Coupe de France ?
"D’abord une grande joie, pour les salariés du club, les bénévoles, les sponsors et les joueurs parce que je me suis tout de suite rendu compte que ça allait être quelque chose d’énorme pour tout le monde!. Ensuite de l’excitation à l’idée de se confronter à ce qu’il se fait de meilleur en Europe."

On suppose que tu as été sur-sollicité depuis ce tirage. Comment tu as vécu ça ?
"Oui c’est sur que ça n’arrête pas (rires). Mais encore une fois c’est positif. Les gens sont heureux et fiers de pouvoir vivre un match comme celui là. On m’en parle tous les jours. Que ce soit en famille, au stade, jusqu’à l’école de mon fils ou même chez le coiffeur. Tout le monde est excité par ce match. Ca sera aussi une belle occasion de faire parler du club et de la région du Beaujolais."

Et maintenant, à la veille de l’affrontement, quel sentiment prédomine ?
"Je suis plutôt serein, à l’image de l’équipe. On ne change pas nos habitudes. L’effervescence du tirage est un peu retombée et maintenant, on se prépare du mieux possible pour faire le meilleur match possible."

Comment avez vous préparez ce rendez-vous ?
"La préparation a été là même que d’habitude, que ce soit dans le contenu des entraînements, dans l’organisation quotidienne ou encore de la vidéo. Le report du match d’Avranches n’est pas forcément une bonne chose puisqu’on s’était préparé de manière à le jouer. Et puis, le coach avait fait des choix en fonction des trois matchs de la semaine. L’entraînement a donc été adapté."

Le Groupama Stadium sera caladois ce soir
Le Groupama Stadium sera caladois ce soir

"Faire le match de notre vie au même moment, tous ensemble..."

Tu t’attends à quoi comme match ?
"On sait tous que l’on aura beaucoup de moment compliqué dans ce match. Il faut s’y préparer. Paris, c’est un autre monde par rapport à nous. Je ne pense pas que les Parisiens nous prendront de haut vu qu’ils sont déjà éliminés de la Coupe de la Ligue. Après, ils ne seront pas forcément en mode « Ligue des Champions ». Il faudra voir quelle équipe ils vont aligner compte tenu de leur leur calendrier. Mais le football nous a déjà montré par le passé que tout est possible sur un match."

Est-ce que le contexte Groupama Stadium va jouer ?
"Je pense que la découverte du stade va nous mettre une petite pression. C'est pourquoi nous l'avons découvert hier, la veille de match. Mais une fois le coup d’envoi donné, ça n’aura plus guère d’importance."

C’est quoi l’idée qui prédomine. Eviter la correction ou aller chercher la qualif ?
"Les deux... Sérieusement, les deux possibilités sont à envisager. On va rentrer sur le terrain avec les crocs pour essayer de créer ce qui serait plus qu’un exploit. Il va falloir sortir le match de notre vie au même moment, tous ensemble. Aussi bien techniquement, tactiquement que physiquement. Et puis il faudra que tous les croyants prient pour nous (rires)."

Le mot de la fin pour toi…
"Venez nombreux au Groupama Stadium, on aura besoin d’une aura particulière pour exister dans ce match et le public peut fortement nous aider."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Maxime JASSE
Né le 4 janvier 1988 à Villefranche-sur-Saône
Parcours : FC Villefranche, AJ Auxerre, Dijon FC Vaulx, FC Villefranche

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe de France
8ème de finale
FC Villefranche (N1) - Paris SG (L1) : ce soir, 18h30, Groupama Stadium