monfoot69
monfoot69
LES NEWS

FS Mont d'Or - A. GANDI : "On mesure le travail accompli..."


Rédigé le Mercredi 3 Avril 2019 | Lu 1266 commentaire(s)

Malgré une équipe fanion aux résultats mitigés cette saison, FS Mont D'or reste un club attractif...
Le plus attractif de France même puisque le plus important en matière de licenciés avec presque quatre-cent adhérents.
Anthony Gandi, le président, fait le point.



Anthony, forcément déçu des résultats de l’équipe fanion cette saison ?
"Oui. L'équipe n'est pas parvenue à gagner en ce début d'année 2019, enchaînant quatre contre-performances de suite en championnat. Elle a donc perdu son avance de cinq points pour en accuser désormais cinq de retard sur les deux premiers. On est déçu et frustré, aussi car les contenus des matchs sont bons. On se procure beaucoup d’occasions. Mais on accuse un manque de réussite criant et à ce niveau, on ne peut gagner personne si on ne concrétise qu'une action sur dix.."

Comment tu expliques ce début d'année chaotique ?
"Déjà, on a des joueurs cadres qui ont connu de grosses blessures (Gaetan, Collet, Valat, Nascimiento). On a pas été très malins à l’intersaison car on aurait dû recruter pour renforcer l’effectif. Ensuite, d'après moi, on a globalement un déficit physique et de vitesse. On a une forte maîtrise collective et tactique, un style de jeu de possession agréable. Mais c'est finalement très frustrant car on ne conclue que trop peu. Ce qui nous touche au final mentalement. C’est mon avis personnel et j’échange souvent avec le staff sur ces sujets."

Malgré tout, FS Mont D’or ne se résume pas à l’équipe fanion. Vous frôlez les quatre-cents licenciés cette saison ce qui vous place dans les trois plus gros clubs de Futsal en France. Une belle satisfaction pour ton équipe dirigeante et toi on suppose…
"L’équipe fanion est une vitrine avec une importance stratégique. Elle doit rayonner et être performante, mais ne pèse que 5% de l’effectif total. Elle est ambitieuse chaque saison et on voudrait qu’elle superforme. On ne peut donc se satisfaire des résultats actuels. On va effectivement atteindre les quatre-cents licenciés cette saison. C'est juste énorme pour un club spécifique Futsal. On est même à ce jour le plus gros club de France. C’est une satisfaction pour toute l'équipe dirigeante. On mesure le travail accompli et désormais la confiance placée dans notre club et son attractivité."

Anthony Gandi, le président de Futsal Saône Mont D'or
Anthony Gandi, le président de Futsal Saône Mont D'or

"Certains clubs de foot à 11 ont manqué de véritables opportunités..."

Et la recette de FS Mont d'Or pour attirer autant de gamins au Futsal ?
"Le Futsal pour les jeunes, c’était une évidence pour nous. La recette, c’est un plan de développement long terme bien mené par l'ensemble de notre staff. On a programmé cela même si on est au dessus des prévisions en matière de licenciés. Mais nous ne sommes pas encore au rendez-vous des performances sportives sur certaines équipes seniors et de l'Academy. On a cependant su accueillir des adultes, puis des enfants, dans de bonnes conditions, les fidéliser et les faire pour la plupart adhérer à notre ADN. On a aussi développer une section sportive collège à Caluire et de nombreux projets je pense innovants. C’est un travail de fourmi, intense, qui nécessite beaucoup d'implication, de passion et de ténacité. Le sport, c’est une prestation de service. Même à l’échelle associative, on doit être en mesure de répondre à l’attente des membres tout en essayant de les impliquer dans un projet. C'est une alchimie très compliquée."

On observe désormais des fusions entre clubs de Futsal et club classique de foot à 11. Ton sentiment sur le sujet ?
"C’est une suite logique car la complémentarité est évidente. Je suis quand même hyper étonné du temps de réaction des clubs de football traditionnels. Stratégiquement, ils ont loupé pour certains de belles possibilités de diversification et aussi d’amélioration de leur formation. Parce que le Futsal est aujourd’hui un véritable outil de formation."

Avec plus de 300 jeunes spécifiques futsal, le FSMD attire sur le Val de Saône
Avec plus de 300 jeunes spécifiques futsal, le FSMD attire sur le Val de Saône

"On doit désormais performer à tous les niveaux du club..."

Et pour ton club ?
"On a été questionné par quelques clubs voisins. Mais aujourd’hui, on est en place et autonome. Il faudrait nous proposer un projet ambitieux et surtout avec un vrai focus Futsal. Pas une approche opportuniste sans projet qui ne serait que répondre à la contrainte d’un label. Une fusion, c’est du Win Win, ou c’est la mort. Après, la zone du Val de Saône et des Monts D’or est incroyable en nombre de clubs de foot. C’est d’ailleurs selon moi un frein à la performance de ceux-ci. Je vous laisse Imaginer la fusion globale du CS Neuville avec le FC Rive Droite, l'AS Montanay, l'AS Genay, le GOS Couzon et FS Mont d'Or. Ce serait plus de 1000 licenciés sur un périmètre de dix kilomètres à la ronde et des moyens structurels et humains optimisés."

Quel est ta vision plus globale sur l’évolution du Futsal dans le département et en France ?
"Le Futsal rhodanien se structure car de plus en plus de clubs jouent le jeu en développant les catégories jeunes. C’est une priorité absolue pour notre discipline. Et le district du Rhône est performant en étant force de proposition et en développant des championnats jeunes. Mais dans notre département, il manque une locomotive, comme l’était Footzik à la belle époque. Un club qui rassemble les passionnés et qui fait vibrer le Futsal lyonnais. A long terme, et à l'échelon national, la discipline va être confisquée par les clubs de grandes villes car il faudra des moyens de plus en plus conséquents. Peut-être que les écuries comme l’OL, L’OM ou le PSG se lanceront dans l’aventure comme pour le football féminin. Je crois que c’est le déclic attendu par la FFF."

C’est quoi la prochaine étape pour FS Mont D'or ?
"On va stopper les développements et désormais se concentrer sur la structuration sportive et l’optimisation des moyens. On doit désormais « performer » à tous les niveaux du club.
On doit aussi attirer des « experts » et des passionnés de futsal et de football pour enrichir nos staffs techniques et être désormais dans une réelle approche de performance en formant et en recrutant. Car aujourd’hui, pour certains joueurs, le Futsal peut être une belle opportunité et un vrai complément de progression
."

Le mot de la fin pour toi…
"GOOOO LES PÉPITES !
GOOOO FSMD !
"

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

FUTSAL SAONE MONT D'OR EN CHIFFRES
Nb licenciés : 390
NB dirigeants : 30
Nb équipe : 18



Dans la même rubrique :
< >