monfoot69

Féminines - Que se passe-t-il au CALUIRE FF 1968 ?


Rédigé le Jeudi 29 Juin 2017 | Lu 1131 commentaire(s)

Caluire Football Féminin 1968 a connu une fin de saison mouvementée avec La démission de la présidente, Mme Aubert, suivie du départ du coach Hassan Ait Tighdjine, puis de la formation d’un nouveau bureau…
Un beau remue-ménage ! Tentative d’explications avec le néo ex-coach caluirard.


Hassan, comment évoquez-vous votre départ ?
« On a fait croire que j’ai été remercié mais c’est moi qui ai démissionné. Avec le recul, mon arrivée ici était une façon déguisée de recruter une personne en lui promettant un projet de D2 sur trois ans. On m’a vendu du sable dans le désert… »

Pourtant, la première partie de saison 2016-2017 a été réussie ?
« Effectivement, nous avions eu de bons résultats lors de la première phase de championnat, notamment contre Nivolas, l’Olympique Lyonnais ou encore l’Olympique de Valence, ou bien même en coupe de France. La deuxième phase a été plus compliquée avec l’annonce, sans être officielle, de l’arrêt de la présidente. Début janvier, nous perdons notre trente-deuxième de finale de coupe de France face à Rousset Sainte-Victoire (0-1), sous -8°C, avec aucun soutien, et le sentiment d’être livré à nous-mêmes… »

Le départ de Mme Aubert, la présidente, a été acté fin mai. Que s’est-il passé après ?
« Un collectif de parents, provenant d’une seule catégorie, s’est formé et a imposé son coup d’état. La démission ayant été actée tardivement, les dossiers administratifs de subvention, de partenariat, de collectivité, n’ont pas été traité… Comment le club peut-il avancer, se construire et rêver à la D2 dans ces conditions-là ?

Les seniors A de DH
Les seniors A de DH

Un collectif qui fait parler

Le collectif de parents semble poser problème…
« Des parents se sont inquiétés du devenir de leurs filles évoluant en U15, et non du club. Ils ont donc constitué un bureau. Mais comment un club 100% féminin, comprenant plus de deux cent licenciés des U6 aux seniors, peut-il se contenter d’une seule catégorie ? Pourquoi ne pas aller chercher d’autres forces vives dans les autres catégories ? Concernant le sportif, on m’a demandé de faire un état des lieux… »

Que vous a-t-on dit à ce moment-là ?
« Que j’avais noirci le tableau, que j’étais pessimiste… Mais j’ai simplement relevé ce qui n’allait pas, il faut être réaliste. Il y a deux semaines, j’ai rencontré le président M. Pilleul ainsi qu’un membre du bureau. J’ai coupé court à la discussion car il était hors de question qu’on me fasse des reproches sur la situation du club. Quand on veut abattre un chien, on dit qu’il a la rage… J’ai donc décidé de partir avant qu’on me mette dehors…»

Qu’allez-vous faire désormais ?
« J’ai refusé des propositions sachant que je devais rester à Caluire. Mais aujourd’hui, je pense avoir besoin de souffler. J’étudie les nouvelles propositions qui se font mais je mets pour l’instant le foot féminin de côté… »

A.P.

Le point de vue de Florent MARTIN, nouveau manager du club
« Le club a voulu réorganiser un peu la structure suite à la démission de la présidente. Un collectif de parents a repris le flambeau avec un projet club ambitieux. L’entraîneur de l’équipe A a été remercié à l’issue de sa deuxième saison, avant mon arrivée. Je pense que les filles avaient besoin de changer… Le club a également créé mon poste de manager général. Il faut remettre de l’ordre mais je ne suis pas soucieux, nous avons de la ressource à Caluire (rires !). Aujourd’hui, nous avons une grosse charge de travail car nous sommes un peu en retard par rapport aux prévisions pour pouvoir consolider le groupe seniors. L’objectif de cette saison sera de viser le maintien en DH pour espérer atteindre la D2 d’ici trois ans et continuer d’être l’un des clubs féminins phares dans la région Rhône-Alpes. »