monfoot69

Fred « Foued » MASSA : Il les a tous tant aimé (Monfoot69)


Rédigé le Mercredi 19 Novembre 2014 | Lu 332 commentaire(s)

A 35 ANS RÉVOLUS, FRED « FOUED » MASSA COURT TOUJOURS AU CHASSIEU-DECINES FC, EN DH. ENFIN, IL ESSAIE. MAIS AVANT D'ATTERRIR DANS LE CLUB DIRIGÉ PAR BERNARD ARCHIMBAUD, L’OISEAU MIGRATEUR A BEAUCOUP VOYAGÉ, ETANT A CE JOUR LE SEUL JOUEUR A AVOIR CONNU TOUS LES CLUBS DE NIVEAU NATIONAL DU DÉPARTEMENT DE CES DIX DERNIÈRES ANNÉES. CA VALAIT BIEN UN PETIT COUP DE PROJECTEUR…


Fred Massa
Fred Massa
FC VAULX (début jusqu’en U19 puis 2011/2012)
Ah, le FC Vaulx, c’est mon club de cœur, celui ou j’ai débuté en poussin, ou j’ai fait mon premier match de CFA à 17 ans. C’est avant tout un club très convivial, contrairement à ce que les gens peuvent penser. Mais aussi très sérieux. Une fois qu’on y met les pieds, on ne peut plus l’oublier… surtout avec la buvette qu’il y a à Jomard ! Mon deuxième départ du FC Vaulx s’est fait après la montée de DH en CFA2. Je n’avais plus envie de faire de longs déplacements dans le sud. Peut-être plus les jambes non plus (rires). J’ai donc préféré stopper l’aventure.

FC VILLEFRANCHE (2005/2007)
C’était un club très sérieux et très bien structuré à l’époque où j’y suis passé, avec un président aussi gentil que passionné, Jean Gachon. J’ai passé deux superbes années footballistiques en Calade, avec plein d’anciens Vaudais (Hassaine, Mecheri, Nanou, Diallo, Diop). On était une vraie bonne bande de copains. Coté terrain, on a raté la montée à cause d’un match à rejouer que nous devions gagner, à Imphy-Decize. On menait trois à un la première fois à dix minutes de la fin, avant que la rencontre ne soit stoppée par la neige. On a rejoué et fait le nul. Résultat, on a fini la saison ex-aequo avec Montceau et… derrière au gaol-average particulier. Ça a été une grande déception. La raison de mon départ ? On ne va pas la dire pour ne pas donner d’idées à certains. Mais une chose à ne pas faire !

AS MINGUETTES (2007/2008)
C’est un club qui ressemble beaucoup au FC Vaulx, ou j’ai rencontré des très bonnes personnes, avec qui je suis d’ailleurs resté en contact. J’ai passé une saison sympa à l’AS Minguettes, malheureusement gâchée par les blessures sur la fin. Le club venait d’être repris par Miloud Hamoud et Ahmed Zouak et avait des ambitions elevées. C’est dommage que le projet ne soit pas allé au bout, malgré une bonne saison en CFA2.

MDA CHASSELAY (août-octobre 2008)
Quoi dire sur Chasselay ? Je n’y suis pas resté assez longtemps pour me faire une réelle opinion. Sauf que mine de rien, je me suis très bien entendu avec Gérard Leroy, qui était un bon président, qui aimait vraiment son club. J’ai quand même gardé de bons contacts avec les anciens joueurs. Mon départ ? Disons pour rester correct qu’il a fait suite à des points de vue divergents avec l’entraîneur de l’époque (NDLR Kamel Boudjellabah)

AS SAINT-PRIEST (2008/2009)
Difficile de parler du club en lui-même car on n’avait pas trop de contact avec les gens qui y travaillaient. Mais tout était très carré la bas, super organisé. Après, sur le plan footballistique, ça a été un énorme gâchis avec une descente de CFA en CFA2 malgré un bon groupe. On avait la malchance des derniers cette année-là et rien ne nous a souri. Malgré tout, il y avait une très bonne ambiance entre les joueurs. Je suis parti car j’ai eu une proposition de Lyon-Duchère pour jouer en CFA. Je l’ai donc saisie.

LYON-DUCHERE AS (2009/2011)
J’ai retrouvé la bas Karim Bounouara, que j’avais connu au FC Vaulx… comme joueur. Le club commençait à se structurer mieux dans tous les domaines avec Mohamed Tria. Mais cela ne nous concernait pas trop, les joueurs. On a fait une première saison correcte, avec un maintien en CFA et de bonne troisièmes mi-temps, surtout lors des déplacements en Corse ! Mon aventure duchèroise s’est finie en queue de poisson malgré un bon début d’année suivante à cause d'une grosse prise de bec avec le nouvel entraîneur, Saïd Nouri. Le président n’avait donc pas d’autre solution que de me virer au mois de novembre.

CA BALANCE PAS MAL POUR FRED MASSA...

Ton meilleur partenaire : Hakim Hassaine. Il savait nous motiver.
Ton meilleur adversaire : Boris Beraud de Bourg-Pronnas. Il jouait tout en une touche. Impossible à attraper.
Meilleur pote rencontré : on va dire encore Hakim Hassaine pour le duo qu’on a formé à Saint-George les Ancyzes... avec des soirées mémorables sur Clermont.
Ta meilleure équipe : sans hesiter le FC Villefranche… Qu’est ce qu’on jouait bien au ballon, un régal. On était même trop joueurs !
Ton meilleur club : le FC Vaulx mais c’est le cœur qui parle là.
Ton meilleur président : Jean Gachon du FC Villefranche
Un dirigeant qui t’a marqué : on va dire Fanfan Félix lors de mon passage à l’ïle Rousse. Je me rappelle, lors d'un derby un peu chaud contre le Gazelec, il a demandé des baskets à un joueur au cas où ça serait parti en bagarre. Il n'avait peur de rien !
Ton meilleur entraîneur : impossible de n’en citer qu’un, donc j’en mets trois. Alex Dupont, à Gueugnon, Dominique Morabito à Saint-Georges les Ancizes et dans la région Karim Bounouara.
Le coach qui ne t’a jamais compris : il y en a eu plusieurs mais Saïd Nouri de la Duchère arrive en tête. C'était réciproque !
Le joueur qui avait des pieds carrés : Abdou Dialo avec ses intérieurs du pied qui partaient directement en touche.
Le plus intelligent : j’en ai pas connu (rires)
Celui qui n’avait pas de cerveau : Jérôme Bonmarchand, mon partenaire en ce moment au Chassieu-Décines FC. Il ne comprend rien à rien.
Le plus fashion : Cédric Uras. On l’appelait « l’homme qui se sape pour 300.000 dollars. »
Le plus ringuard avec ses fringues : Willy Nanou. Mais pas pour ses fringues, pour ses caleçons en dentelles.
La plus grande gueule : Hakim Hassaine encore une fois. Je l’appelais « la jacteuse ».
Le jamais content : on va dire moi et haut la main !
Le plus frimeur : Seb Definod. Il croit que c’est un beau gosse.
La palme des coupes de cheveux : Samir Aaza avec des dégradés au coupe ongle.
Celui qui se la pétait avec ses voitures : Rachid Benayen avec sa Delorean.
Celui qui se prenait pour un tombeur : Sidy Diop dit « pompom ». Il croyait qu’il avait chère la barre de partout.
Le plus dragueur : Hakim Hassaine, avant qu’il se marie bien sûr !
Celui qui pensait avoir le niveau : mon pote Micka Napolitano
A l'inverse celui qui ignorait son potentiel : Hakim Zeroual, un talent gâché

Fred MASSA
Né le 16/03/1979 à Lyon
Job : vérificateur-poseur d’extincteurs à Eurofeu
Parcours : FC Vaulx (jusqu’à U19), FC Gueugnon (2000/2001), Île Rousse (2001/2003), Saint-George les Ancyzes (2003/2005), FC Villefranche (2005/2007), AS Minguettes (2007/2008), MDA Chasselay (août-octobre 2008), AS Saint-Priest (2008/2009), Lyon-Duchère AS (2009/2011), FC Vaulx (20011/2012), Chassieu-Décines FC (depuis septembre 2012)

Fred « Foued » MASSA : Il les a tous tant aimé (Monfoot69)

MDA CHASSELAY (août-octobre 2008)
MDA CHASSELAY (août-octobre 2008)

AS SAINT-PRIEST (2008/2009)
AS SAINT-PRIEST (2008/2009)

LYON-DUCHERE AS (2009/2011)
LYON-DUCHERE AS (2009/2011)

FC VAULX (début jusqu’en U19 puis 2011/2012)
FC VAULX (début jusqu’en U19 puis 2011/2012)

Aujourd'hui au CHASSIEU-DECINES FC
Aujourd'hui au CHASSIEU-DECINES FC