Futsal - B. SUBRIN : "On peut s'interroger sur les conditions de nos clubs.."


Rédigé le Jeudi 24 Janvier 2019 | Lu 1581 commentaire(s)

En charge du développement du Futsal au sein du district de Lyon et du Rhône, Benoit Subrin dresse un bilan des actions entreprise et évoque les difficultés de la discipline dans le département, qui ne compte pas d'équipe parmi l'élite nationale.



Benoit, comment se porte la pratique du Futsal dans le District de Lyon et du Rhône ?
"Je dirais plutôt bien dans le sens où elle connait une progression constante notamment au niveau de la pratique des Jeunes. Cette saison est une étape importante dans l’évolution de la pratique puisque l’offre proposée couvre l’ensemble des catégories de U7 à Seniors. C'est une belle avancée."

Et pourtant, il n’y a jamais eu de club du Rhône dans l’élite nationale depuis la création d’une poule unique de D1. Comment explique tu cette anomalie ?
"Il est vrai que ce constat peut interpeller. Footzik a connu la D1 dans son ancienne version. Le Vénissieux FC et l'AS Martel Caluire sont aujourd’hui en D2 et Futsal Saône Mont d’or a disputé une finale de coupe de France la saison dernière. Tenter de l’expliquer est difficile. On peut malgré tout s’interroger sur les conditions de nos clubs qui ont des difficultés à obtenir suffisamment de créneaux dans les gymnases du département du Rhône et de la Métropole de Lyon. La question des infrastructures est sûrement une première explication. La FFF tente d’accompagner les clubs et les collectivités sur des infrastructures nouvelles comme le terrain de Futsal Extérieur que nous avons inauguré la saison dernière à Limonest."

"Ca n'est pas pour rien que l’Olympique Lyonnais met en place un séance de Futsal hebdomadaire sur son Ecole de Foot...."

Quelles est ta vision personnelle du Futsal vis-à-vis du Foot à 11 traditionnel ?
"La pratique est différente mais forcément complémentaire à plusieurs niveaux. Je pense que le Futsal peut être véritablement un outil de formation pour le joueur de football traditionnel. Si il y a un mot à ressortir, c’est Vitesse. Tout va plus vite au Futsal du fait des espaces réduits et du nombre de joueurs. Les prises d’infos doivent être rapides, tout comme les prises de décision et les gestes techniques qui sont quasi toujours réalisés sous pression. De plus, on est sur une activité de transition et en Futsal, si tu as un de tes joueurs qui n’est pas dans la continuité du jeu, voire dans l’anticipation, c’est très compliqué. Il en est de même sur l’engagement et les attitudes défensives. L’Olympique Lyonnais met en place un séance de Futsal hebdomadaire sur son Ecole de Foot. Ce n’est pas pour rien. Ça c’est pour le côté de la formation du joueur. Mais c’est aussi je trouve un moyen d’amener de la variété dans le calendrier, notamment des jeunes, avec un peu de fun pour les enfants et du confort pour les parents. Et force est de constater que depuis que nos clubs proposent un accueil dès le plus jeune âge, nous avons des joueurs qui débutent par le futsal sans avoir de pratique extérieure. Donc… De toute façon, le modèle du futsal français est à construire dans les dix prochaines années. Nous le proposons aujourd’hui aux licenciés soit comme une pratique spécifique, soit comme une pratique associée."

Les championnats du Monde scolaires en 2010...

En quoi consiste ton rôle au sein du district vis-à-vis de la pratique et quelle est la stratégie ?
"Depuis six ans, mon rôle a été d’accompagner les clubs, de les conseillers avec l’idée d’avancer ensemble, avec les contraintes que l'on connait, pour développer la pratique des jeunes. Un des enjeux a été et est toujours de structurer les clubs en mettant en place des formations d'éducateurs et d'arbitres, en commençant à parler de projet club. Car pour beaucoup, le club se limitait à une section seniors. On a commencé à mettre en place des plateaux spécifiques de Futsal en U15 et U17 pendant deux ans. Nous avons créé par la suite une pratique plus structurée sous un format championnat pour les U18 et U15 et aujourd’hui on couvre l’ensemble des catégories de U7 à Seniors. La structuration continue avec la mise en place d’un Label Jeunes Futsal. Les clubs vont devoir continuer leurs efforts sur l’accueil des licencié(e)s, des éducateurs et dirigeants, renforcer leur projet sportif, notamment de formation, s’engager dans le Programme Educatif Fédéral et continuer à élever le niveau de compétences de leurs encadrants. En plus de la formation des éducateurs et du développement de la pratique jeunes, nous avons aussi mis en place un parcours de suivi et de détections pour les U15 et U18 avec l’objectif de les accompagner et les orienter vers des structures adaptées à leur niveau (S.S.S. – Pôle France...)."

Quels sont les prochain gros chantiers ?
"La création d’une Section Sportive Scolaire Départementale Futsal (Lycée) qui devrait ouvrir en septembre 2019. Un vrai plus pour la formation des joueurs Futsal de notre District avec l’aménagement de trois séances d’entrainement dans leur emploi du temps scolaire, plus une dans leur club. L’objectif pour le district est de contribuer à l’évolution du niveau sportif de nos clubs. Le jeune va passer d’une séance à quatre par semaine avec un suivi lui permettant de s’investir et de mener son double projet, sachant que le scolaire reste prioritaire. L’autre chantier, en partenariat avec l’UNSS, l’Education Nationale et la Métropole de Lyon, est l’organisation du championnat du monde scolaire Futsal (Lycée) en juin 2020. Un joli coup de projecteur sur la ville de Lyon et le Futsal. J’espère que l’évènement permettra d’avoir des retombées positives pour nos clubs. Il ne faut pas oublier que le Futsal est un des sports collectifs le plus plébiscité au niveau scolaire."

Le mot de la fin pour toi...
"Merci à Monfoot69 de mettre en avant régulièrement le futsal dans ses reportages. Vous contribuez ainsi à sa promotion et celle de nos clubs."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

*Une aide de 15-20 OOO€ via le FAFA (Pour un projet de 30-40 000€).

Benoit SUBRIN
Né le 29/03/83 à Lyon 3
Job : Conseiller Technique Départemental (Plan de Performance Fédéral)
Parcours Foot : Pôle Espoirs Vichy, Centre de Formation ASSE, Ipswich Town (1 an) MDA Foot
Parcours éducateur : MDA Foot, District de Lyon et du Rhône