monfoot69
monfoot69
LES NEWS

Futsal (Coupe de France) - Anthony GANDI : "On peut le faire !"


Rédigé le Jeudi 22 Mars 2018 | Lu 1181 commentaire(s)

Club précurseur s'il en est dans la région, désormais le plus important de la Ligue LAuRA en matière de licenciés, Futsal Saône Mont d'Or a toujours considéré le Futsal comme un spectacle.
Et le club dirigé par Anthony Gandi va être servi samedi après-midi pour le premier huitième de finale de Coupe de France de son histoire contre Nantes Métropole.


Anthony, Futsal Saône Mont D'or est un club qui aime l'événementiel. Vous êtes servis avec la rencontre de samedi ?
"Vivement dimanche comme dirait Michel Drucker (rires). Car samedi 24 mars, le club va vivre une journée très longue. On va devoir enchaîner le match de Coupe de France l'après-midi et notre fameux tournoi de Poker le soir jusqu'au petit matin. Personnellement, j'adore les événements clubs qu'ils soient sportifs ou extra-sportifs. J'essaie de ne pas en rater car ce sont des moments uniques avec les dirigeants et membres actifs de l'association. L'organisation des matchs de championnat R1 et de coupe de France a beaucoup évolué chez nous. On essaie de faire en sorte de proposer un "spectacle" au public, avec notre mascotte Pépito pour les enfants, des animations mi-temps et Philippe Garcia à la sono. Il faut qu'on réussisse à sortir du match basique et en faire un événement, à attirer du public et valoriser notre sport qui ne jouit pas d'une visibilité encore réellement positive. Le futsal attire de plus en plus de public, de curieux, car les matchs sont toujours vivants et spectaculaire. Samedi devra être un spectacle comme lors des tours précédents avec une tribune pleine, une belle ambiance avec beaucoup d'enfants."

Comment se prépare l'événement côté club ?
"Le match de Nantes se prépare bien... Ca ne serait que de moi, je ferai venir des jongleurs freestyle, des danseuses brésiliennes et des cracheurs de flammes mais on attendra le quart de finale... Le trésorier m'a freiné (rires)."

Et côté sportif ?
"On cumule les problèmes de blessures et suspensions en ce moment. Mais on devrait être compétitif samedi... Après, c'est à Alberto, l’entraîneur, de répondre à ce type de question car le côté sportif j'observe de loin !"

"L'intégration de nos jeunes joueurs qui émergent est une fierté..."

Que va t-il falloir selon toi pour franchir l'obstacle ?
"Il faudra sortir le match parfait à la fois techniquement et tactiquement. On a vu contre Beaucaire, notamment en première mi-temps, que l'équipe était capable d'être très performante. Mais Nantes Métropole est d'un autre calibre. Il faudra donc que la magie de la Coupe opère avec les ingrédients importants : une solidarité à toute épreuve, de l'efficacité, de la chance et de la folie, des joueurs au public ! Personnellement, j'y crois. On peut le faire. Depuis les débuts du club, c'est le groupe le plus talentueux qu'on ai jamais eu, capable de se surpasser et avec du caractère."

Comment tu expliques ce brillant parcours en Coupe de France et ces résultats mitigés en championnat ?
"En coupe de France, j'ai l'impression que le groupe est plus libéré qu'en championnat. Plus encore maintenant que nous ne sommes plus favoris. On n'a rien à perdre et ce n'est que du bonus..."

Oui mais le championnat...
"Franchement, le championnat R1 Auvergne Rhône-alpes est très dense. Tout le monde peut battre tout le monde et ça joue souvent sur des détails. Les équipes proposent toutes un futsal de qualité, avec des approches différentes. Pour l'instant, les détails ne sont pas en notre faveur. Mais on n'est qu'à mi-championnat. Distancés mais encore en course. Déjà, être encore en course au mois de mars, c'est mieux que les précédentes années. Et c'est réellement la deuxième saison qu'on fixe l'objectif montée. Un club comme Martel Caluire essaie aussi depuis cinq-six ans sans réussite, et souvent sur des détails. Car être être champion R1, ça n'est finalement qu'une une étape. Il faut ensuite passer deux tours de barrages Coupe gorge !"

Quel regard tu portes sur cette saison jusque là finalement ?
"On savait que cela serait extrêmement ardu surtout avec les départs de notre 5 type l'été dernier. Il a fallu tout reconstruire et avec un nouveau coach. Donc, on mesure aujourd'hui le chemin parcouru. Quoi qu'il arrive cette saison, je suis extrêmement fier de ce groupe, avec des supers gars qui mouillent le maillot, qui ne lâchent jamais. L'intégration aussi de nos jeunes joueurs qui commencent à émerger est une fierté. On doit construire ensemble sur du long terme. Ce groupe va se bonifier dans le temps, notamment avec l'apport tactique de notre coach Alberto."

Dernière chose : tu doubles la prime en cas de qualification ?
"Non car il faudra du budget pour les freestylers, les danseuses brésiliennes et les cracheurs de feu pour le quart si on passe (rires)."

Recueillis par Bebeto Rodriguez

Anthony GANDI
Né le 25/04/1985 à Villeurbanne
Job : Cadre commercial
Parcours joueur : Saint Germain, Saint-Didier de Formans
Parcours dirigeant : Président fondateur du FSMD
Palmarès : Vainqueur Gentlemen du Foot Monfoot69 2015

AU PROGRAMME
Coupe de France de Futsal
8ème de finale
FS Mont d'Or (R1) - Nantes Métropole (D1) : samedi, 15h, à Neuville (salle Rosa Park)




Dans la même rubrique :
< >