monfoot69

Handisport - De l’ASS LYON à l'EQUIPE DE FRANCE


Rédigé le Jeudi 20 Avril 2017 | Lu 1063 commentaire(s)

Trois footballeurs de l'Association Sportive des Sourds de Lyon ont participé, sous les couleurs de l'Equipe de France, à un match amical face à Boulogne Billancourt. Une belle expérience qui permet également de faire sortir de l'ombre le club lyonnais.


Gaëtan Bernard (en haut, à gauche), Ivan Solombrino (gardien) et Fabien Kruker (accroupi, avec le brassard) ont tous connu l'Equipe de France des Sourds
Gaëtan Bernard (en haut, à gauche), Ivan Solombrino (gardien) et Fabien Kruker (accroupi, avec le brassard) ont tous connu l'Equipe de France des Sourds
Des Rhodaniens en Equipe de France ? On ne parle bien sûr pas des joueurs de l'Olympique Lyonnais, pour qui ceci est monnaie courante. Non, c'est d'une - petite - structure, encore bien trop méconnue, que sont sorties trois pépites. L'AS des Sourds de Lyon peut se vanter d'avoir eu trois de ses joueurs sélectionnés début avril en Equipe de France des malentendants.
Pour Ivan Solombrino et Fabien Kruker, l'expérience s'est donc renouvelée. Ce dernier, qui porte les couleurs nationales depuis une dizaine d'années, revient sur le match qui a opposé la sélection nationale à l'AS Boulogne Billancourt (victoire 5-2) : "il s'agissait d'un match de préparation en vue des Jeux Olympiques en Turquie cet été. Nous sommes maintenant à moins de cent jours de la compétition et nous avions à coeur de faire un match abouti dans la mesure où nous n'avions plus gagné face à une équipe entendante depuis bien longtemps."

Première cape pour Gaëtan Bernard en Equipe de France
Première cape pour Gaëtan Bernard en Equipe de France

"C'était magique"

Quant à Gaëtan Bernard, qui honorait sa première cape, ne risque pas d'oublier cette date du 8 avril dernier. « J’ai été surpris et très content d’avoir été appelé. C’était magique. J’étais sur un nuage. Désormais, j’ai envie de réussir et de gagner au plus haut niveau », avoue le jeune homme de vingt-quatre ans.
Si la fierté est forcément au rendez-vous dans ces moments-là, Fabien Kruker dénonce les difficultés que rencontre actuellement la discipline : "nous souffrons énormément du manque de médiatisation. Qu'on se le dise, le handisport ne génère pas les mêmes ressources que les professionnels. Nous n'avons pas les mêmes structures et pourtant, je pense que nous ne déméritons pas."

Qu'une seule défaite en club

Une méconnaissance du milieu qui touche particulièrement Fabien Kruker au sein de l'ASS Lyon : "aujourd'hui, toute la difficulté, comme beaucoup d'associations, est de trouver des subventions pour subvenir à nos nombreux déplacements (Bordeaux, Poitiers, Marseille, Reims, etc...). De plus, il est très difficile pour nous de nous entraîner. Nous avons demandé depuis de nombreuses années un terrain en synthétique mais la mairie ne nous a jamais donné son accord."
Un semblant de discrimination qui n'empêche pas pour autant l'ASS Lyon de s'épanouir sur le terrain : "nous sommes pour le moment premier en première division sud. Nous irons donc chercher le titre lors de notre dernier match à Marseille samedi prochain. L'objectif sera de ne pas perdre pour garder notre place de leader. Ensuite, nous irons disputer le championnat fédéral à Paris le 20-21 mai. Cette année, nous n'avons connu la défaite qu'une seule fois, contre Reims en demi-finale de coupe de France sur un score lourd et sans appel de 5-0". Mais quand on sait que Reims "est actuellement la référence de ce qui se fait de mieux en football sourd actuellement", on peut se dire que cette équipe de l'ASS Lyon a un bel avenir devant elle...

A. P-B