monfoot69

Haris Belkaibech (FC Chavanoz) : « On n'oublie pas d'où on vient »


Rédigé le Mardi 10 Mars 2020 | Lu 751 commentaire(s)

Après une semaine de pause, c'est dans le costume de leader de son championnat que le FC Chavanoz retrouvera les parquets le week-end prochain, du côté de Dijon Clénay, la lanterne rouge de cette poule B de 2ème division futsal. La formation entraînée par Issa Saffi pourra compter sur Haris Belkaibech qui nous a accordé un entretien à quelques jours de ce rendez-vous.




Une arrivée récente dans le monde du futsal

« J’ai commencé le foot à l’âge de 8 ans à Pont-de-Cheruy où j’ai fait toute ma formation. Puis après une année seniors, je suis allé chez le voisin à Charvieu.

J’ai aujourd’hui 25 ans et j’ai commencé le futsal l’année dernière.

J’ai commencé à faire du futsal car je suivais depuis pas mal de temps le club de Chavanoz car j’y habite depuis que j’ai 5 ans et j’y ai forcement beaucoup d’amis qui me proposaient souvent de les rejoindre. J’avais aussi envie de découvrir une nouvelle discipline, de me tester. »

Chavanoz : une famille

« C’est donc ma deuxième saison au club, on a eu la chance de monter au niveau national dès ma première saison. L’avantage dans cette équipe est que tout le monde vient de la même ville donc on se connaît tous très bien, une belle bande de potes, je dirais même une famille ! »

« On n'oublie pas d'où on vient »

Un promu leader de D2

« Bien évidemment on ne s’attendait pas à être 1er a cette période de la saison, c’est une réelle surprise.

Cela s’explique tout d’abord par la qualité du groupe seniors, plus que de très bonnes individualités on a surtout un groupe qui joue ensemble avec le coach Issa depuis de nombreuses années donc les automatismes sont là. »

La D1 dans un coin de la tête ?

« Oui bien sur, à cette période de la saison et vu notre classement on est obligé d’y penser. Après on n' oublie pas d’où l’on vient, on reste un promu.

Je ne pense pas non plus que l'on soit obsédé par cela et que la dernière défaite soit dû à ça.. On a eu un début d’année 2020 très compliqué avec pas mal de blessures de plusieurs joueurs, des suspendus ou des absents. On a beaucoup travaillé ces dernières semaines à l’entraînement et je pense qu’on est prêt pour les 6 derniers match de la saison.

On sent cette année que le club (coach, dirigeants, bénévoles) met tout en œuvre pour se structurer et se pérenniser au niveau national, après on est conscient que ce n’est pas facile, mais le club a de l’ambition et je suis sur qu’il fera tout pour se développer au mieux. »

Son futur

« Concernant mon avenir, je me sens très bien au club même si je pense que je retournerai à un moment donné au foot à 11. Je me prends pas trop la tête sur ça car on ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait. En tout cas, j’ai de l’ambition et j’espère jouer à un niveau supérieur et pourquoi pas l’année prochaine avec Chavanoz. »