monfoot69
monfoot69
LES NEWS

Hassane Baba-Arbi : « Du beau temps, une belle fête et que le meilleur gagne ! »


Rédigé le Mercredi 10 Novembre 2021 | Lu 299 commentaire(s)



Saint-Cyr Collonges au Mont d'Or n'avait jamais connu le niveau Ligue dans son histoire jusqu'à la saison dernière. Le club du Rhône est aujourd'hui leader de sa poule de Régional 3 et s'apprête surtout à défier le Grenoble Foot 38, pensionnaire de Ligue 2. Un sommet qui n'effraie pas des Saint-Cyrôts qui joueront leur chance à fond. Zoom sur le club en compagne de son président Hassane Baba-Arbi.
 
C'est peu dire qu'Hassane Baba-Arbi a les couleurs saint-cyrôtes chevillées au corps. Joueur, éducateur, dirigeant... l'homme a tout connu avec son FC Saint-Cyr Collonges comme il nous l'a détaillé. « Je suis au club depuis 1995, je ne suis parti que deux années pour mieux revenir. J'ai été joueur en jeunes et en seniors, éducateur chez les poussins, en seniors 2, en seniors 1 pendant 4 ans, puis directeur sportif et désormais président depuis 2017 ».
 
A cette époque, le club créé en 1976 à Saint-Cyr n'a jamais évolué plus haut que... le championnat D2 du Rhône. Quatre saisons plus tard, voilà l'équipe fanion en tête de sa poule de Régional 3 avec un bilan de 5 victoires en 5 matchs et une différence de buts de + 15. « Quand je suis devenu président, l'objectif était d'atteindre le meilleur niveau possible pour nous, à notre hauteur (financière, structurelle...). Cela passait par des étapes : d'abord la montée en D1 puis celle en Régional 3 acquise en 2020. Après Ilyes Fehraoui qui nous avait fait monter en D1, nous avons eu l'opportunité de récupérer Clément Guillot qui avait une grosse expérience de montées avec Chasselay et un gros carnet d'adresse de joueurs. C'est un bâtisseur qui nous a permis d'accéder en R3 et avec qui on s'est fixé l'objectif d'atteindre le Régional 1 en quatre ans. »
 
Pour y parvenir Saint-Cyr Collonges s'est attelé à construire un effectif compétitif. Cet été, les arrivés de Mickaël Charvet (32 ans, AS Saint-Priest N2), Guio Assatiani (Bellecour-Perrache), Nabil Baaiassa (Craponne) et Youssef Idrissi (Chassieu-Décines R1) ont renforcé un groupe déjà costaud. Mais le club travaille aussi en profondeur pour poursuivre sa progression. « Qu'est ce qui peut arrêter un club aujourd'hui ? Le manque de moyens financiers bien sûr, cela reste le nerf de la guerre, mais aussi le manque d'éducateurs diplômés et la question de la formation qui reste primordiale. Si on peut avoir toutes ces choses là, on continuera d'avance. Aujourd'hui le club compte 400 adhérents et des équipes sur toutes les catégories à part les U20 que l'on a perdu cette année à cause du Covid et qu'on retrouvera l'an prochain, même s'il faudra repartir de D2. Notre ambition est déjà que tous nos jeunes puissent évoluer au plus haut niveau départemental puis qu'ils puissent passer en Ligue pour à terme pouvoir alimenter nos seniors. »
 
Le projet est sain et se construit sur des bases solides. La coupe de France n'arrive que comme la cerise sur le gâteau et la réception du GF38, pensionnaire de Ligue 2, se présente comme une belle récompense « pour tous ceux qui œuvrent pour le club, pour nos adhérents qui sont restés malgré la situation sanitaire des derniers mois, pour les supporters, pour les joueurs, pour le coach... Moi je suis fier mais je sais qu'on n'ira pas au Stade de France. On peut parfois laisser des plumes en coupe de France, j'ai à charge de rappeler que le championnat reste la priorité. Le week-end dernier on a gagné 4-0 avec un match solide, où les joueurs n'ont jamais levé le pied. J'ai félicité les gars et je leur ai dit maintenant place à la Coupe de France, qu'on peut aborder sereinement. »
 
L'habituel stade de Saint-Cyr n'étant pas homologué pour ce 7ème tour, la rencontre se jouera à Craponne, à une petite quinzaine de kilomètres. « Et je tiens à saluer le club et la municipalité qui nous mettent à disposition gracieusement le terrain. Si c'est une grosse déception de ne pas pouvoir jouer chez nous, on est heureux de voir que dans le foot amateur quelques clubs restent des amis. ». Les 1150 places (dont 350 en tribunes) devraient trouver preneur vu la forte demande depuis le jour du tirage.
 
Quant au « sportif », Hassane Baba-Arbi ne part absolument pas perdant malgré les six niveaux qui séparent les deux équipes. « Ce que j'espère ? Du beau temps, une belle fête et que le meilleur gagne ! De notre côté on n'a rien à perdre. Nos joueurs veulent se jauger face à cette très belle équipe de Grenoble. C'est le moment d'une vie pour eux, c'est rare pour une équipe de R3 de pouvoir se frotter à des professionnels. On veut se faire plaisir, s'amuser mais on veut aussi gagner ce match. »
 
Au petit jeu des pronostics d'avant-match le président s'accorde 2% de chances de passer, avec un synthétique qui pourrait niveler (un peu) les différences. Mais c'est bien à 120% que les hommes de Clément Guillot aborderont ce duel. Le petit club qui n'avait connu que le District a pris goût aux succès ces dernières années. Et sommet alpin ou pas, il fera tout pour poursuivre son chemin ce samedi.
 
 



Dans la même rubrique :
< >