monfoot69

Hauts-Lyonnais : pourquoi ça marche ?


Rédigé le Vendredi 20 Septembre 2019 | Lu 2902 commentaire(s)

Une première place en National 3, alors qu'il est promu, et une qualification pour le 4ème tour de la coupe de France. Difficile d'imaginer meilleure entame de saison pour Hauts-Lyonnais. La formation de Romain Reynaud gagne et séduit. Nous nous sommes penchés sur les raisons de cette réussite.



« Si ça marche, c'est que nous sommes un club avant d'être une équipe ». On pourrait compléter le premier argument du président Bruno Lacand en rajoutant une équipe avant des joueurs. A Hauts-Lyonnais, le collectif, les collectifs, prime(nt) sur l'individu. Une démarche ancrée dans l'histoire du club. « Les joueurs qui nous rejoignent ne viennent pas QUE pour jouer au football, précise le dirigeant. On passe du temps à rencontrer des gens, à s'assurer de leur état d'esprit. On tient à avoir des gens qui soient dans cette même optique « familiale ». De notre côté on œuvre aussi pour par exemple les aider dans leur avenir professionnel. Ce sont des relations qui dépassent le cadre sportif. Et à côté de ça il est important de préciser que plus du tiers de notre effectif senior est composé aujourd'hui de joueurs issus de notre club. On laisse de la place à notre formation et c'est un message fort en direction de nos jeunes qui nous tient à cœur. »

 

Un effectif qui comporte aujourd'hui 24 éléments (dont 9 joueurs issus du club, donc). C'est beaucoup et cela demande une gestion intelligente pour réussir à maintenir tout le monde concerné. Mais cela concoure à la bonne dynamique de l'équipe d'après son entraîneur Romain Reynaud. « C'est un point fort pour moi d'avoir 24 joueurs susceptibles de jouer. Ils donnent le meilleur d'eux même aux entraînements comme en match vu la concurrence. Après spécifiquement sur le début de saison on ne peut pas dire que cela impacte beaucoup vu qu'il nous manquait jusque là pas mal de monde. »
Une homogénéité qui trouve un surprenant rebond statistique : ils sont déjà 9 (!) joueurs* à avoir trouver le chemin des filets en 4 matchs de championnat.

 

« Hors de question qu'un joueur arrive et nuise à mon groupe»

 

Hauts-Lyonnais reste également sur sa lancée d'une saison 2018-2019 plus que réussie avec une montée en N3 et un quart de finale de coupe LAURA. On connaît l'importance des dynamiques dans le football. « Nous n'avons d'ailleurs pas voulu changer grand chose, complète Reynaud. J'ai conservé l'essentiel de mon groupe et je me suis interdit de prendre des joueurs que je connaissais pas, à part Momo Boussaid mais que j'ai rencontré plusieurs fois et je me suis renseigné sur sa mentalité auprès de plusieurs personnes. Hors de question qu'un joueur arrive et nuise à mon groupe. »

Un volonté de cohésion visiblement partagée par les anciens de la maison. « Pendant les vacances les joueurs ont décidé de faire des choses ensemble – barbecue, laser game – et ont invité les nouveaux de leur propre initiative, sans que je le sache. Je me suis dit « wahou ! ». Avant même que la prépa ne commence ils avaient un temps d'avance. »

Elle est là la mentalité Hauts-Lyonnais. Un groupe soudé, un état d'esprit irréprochable et c'est, au-delà des qualités footballistiques, ce qui permet aujourd'hui de faire la différence.

 

Avec une seule défaite de son équipe en championnat depuis qu'il est au club, Romain Reynaud n'est bien sûr pas étranger à ces résultats. Son président n'est en tout cas pas peu satisfait de son arrivée au club. « C'est un coach qui nous correspond à tout point de vue. Je l'aurais d'ailleurs totalement recruté comme joueur quand il jouait. Nous avons des valeurs communes, il n'y a pas d'écart de discussion. »

Un jeune coach qui s'estime encore en apprentissage mais qui a apposé sa patte et son envie de victoire à son groupe.
Jusqu'où peut aller cette formation de Hauts-Lyonnais ? « On vise le haut du classement mais pour l'instant il est encore trop tôt pour définir un objectif précis, explique le technicien. On fera le point début 2020. Pour l'instant tout va bien mais j'appréhende la première défaite, forcément, et on sait qu'elle arrivera un jour. On souhaite juste que ce soit le plus tard possible (rires) ! »

Et comme Hauts-Lyonnais ce n'est pas une équipe mais un club, président et entraîneur s'accordent sur le principal objectif de l'année : « faire monter notre équipe réserve »

Pour le reste, laissons le mot de la fin à Bruno Lacand. « Gardons notre mentalité et notre cohésion. On mangera ce qui est à manger. Notre appétit peut grandir, mais il ne sera qu'une conséquence de l'état d'esprit que nous parviendrons à conserver. »

 

 
*Romain Poncet (x2), Josselin Gromat, Alexandre Chatain, Thomas Bazin, Mohamed Boussaid, Adrien Valente, Romain Dedola, Johan Champsaur, Aurélien Carret.
 
Hauts-Lyonnais recevra la réserve de Clermont Foot ce samedi 21 septembre, à 16 heures, stade de la Neylière (Pomeys).


Hauts-Lyonnais : pourquoi ça marche ?