monfoot69
monfoot69

Hauts-Lyonnais - Adrien BOUILLON : "Je n'avais jamais connu ça avant..."


Rédigé le Mercredi 3 Mai 2017 | Lu 3373 commentaire(s)

A 32 ans et après avoir fréquenté des belles écuries régionales, Adrien Bouillon boucle a boucle à Hauts-Lyonnais. Mais pas en pré-retraite, avec l'ambition de monter avec le club ou il compte finir sa carrière...


Adrien, ton équipe et toi avez perdu un match important dimanche contre la réserve de Lyon-Duchère AS. que s’est-il passé ?
"Tout d'abord nous avons affronté une belle équipe de la Duchère avec pas mal de descentes de l'équipe première. Quand je vois ce qu'elle a proposé à Pomeys, je suis étonné de son classement. En ce qui nous concerne, nous avons mal démarré le match en concédant le premier but suite à une grosse erreur de marquage et le deuxième une dizaine de minutes après sur un contre. On revient des vestiaires avec un autre état d'esprit mais on encaisse un nouveau but au bout de cinq minutes. Ça nous a coupé les jambes. Pour résumer, l'équipe qui en voulait le plus a gagné. Mais cela fait quand même plusieurs matchs où nous offrons des cadeaux à nos adversaires."

C’est un coup d’arrêt dans la course à la montée ?
"Ce n'est pas un coup d'arrêt mais nous nous compliquons la tâche. On va être obligé de réaliser des "exploits" à Ain sud et contre Vaulx en Velin pour pouvoir espérer être dans le bon wagon. Mais nous restons à deux points de Chambéry. Tout est donc encore possible."

Sur quoi va se jouer la montée ?
"Sur la régularité des performances et sur l'expérience. Nous sommes plusieurs à avoir jouer un ou deux niveau au dessus. Il faut que cette expérience se ressente sur le terrain et sur nos résultat dans la dernière ligne droite du championnat."

Qui crains tu particulièrement et pourquoi ?
"Sans être présomptueux nous ne craignons aucune équipe... à part la notre ! Nous avons gagné contre Ain Sud, Vaulx et Bourg. A contrario, nous avons perdu des points contre des équipes du bas de classement. Je me répète, mais ceux monteront seront les plus réguliers. Et si je devais ressortir une équipe sur les trois matchs qu'il nous reste, ça serait Vaulx. Car nous allons la bas et je sais par expérience qu'il est toujours compliqué de gagné au stade Jomard. De plus, il y a des joueurs de qualité qui ont aussi joué à des niveaux supérieurs."

Une histoire inoubliable en Coupe de France
Une histoire inoubliable en Coupe de France

La Coupe de France ici, c'était juste magique !

Tu es arrivé il y a deux saison à Hauts-Lyonnais. Qu’est-ce qui t’a motivé à y venir ?
"Plusieurs choses. Je venais d'avoir mon fils et je montais ma société. Faire quatre entraînements par semaine n'étaient plus compatible avec mes vies professionnelle et personnelle. De plus, je m'étais toujours dit que je jouerai un jour avec mon frère, qui est mon cadet de dix ans. Vu qu'il était à Hauts-Lyonnais depuis une saison, c'était l'occasion. Je connaissais aussi pas mal de joueurs que j'avais côtoyé à Andrézieux ou à Feurs."

Qu’a tu trouvé en arrivant dans ce club ?
"Un club jeune, ou j'ai apprécié toute l'émulation qu'il y a autour de l'équipe première. Ça part de l'investissement du président, aux dirigeants, en passant par les éducateurs. Mais aussi les joueurs de l'équipe réserve qui sont là pratiquement à tous nos matchs et surtout, la folie que des supporters lors des épopées en coupe de France. C'était juste magique. Même dans les clubs de CFA où je suis passé, je n'avais jamais connu autant d'engouement."

A 32 ans et après avoir pas mal voyagé, c’est ton dernier challenge ?
"En tant que compétiteur certainement. Car je ne peux plus me permettre avec mon travail et ma vie personnelle d’enchaîner des séances jusqu'à quatre-cinq fois par semaine. Je pense qu'à chaque âge, il y a des priorités différentes et que maintenant, les miennes sont de profiter de ma famille et continuer à prendre du plaisir dans un club familial avec un niveau intéressant."

Le mot de la fin pour toi…
"J'espère juste que nous monterons à la fin de saison pour donner à tous les licenciés, sponsors et spectateurs de Hauts-Lyonnais une montée historique pour le club. Nous avons déjà fait un exploit en arrivant en trente-deuxième de finale Coupe de France et cela serait beau pour le groupe de joueurs que nous sommes de partager encore des émotions pareilles."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Adrien BOUILLON
Né le 23/06/1985 à Neuilly sur Seine
Job : chef d'entreprise dans la menuiserie
Parcours : ASSE, Olympique Saint Etienne, AS Saint Priest, USF Feus, ASF Andrézieux, Hauts Lyonnais

Classement DH

Source : Ligue Rhône-Alpes
Source : Ligue Rhône-Alpes



Dans la même rubrique :
< >