monfoot69

L. DRAIDI-E. ESPARZA – Reconversion de footeux... dans le foot !


Rédigé le Mardi 18 Avril 2017 | Lu 5966 commentaire(s)

Coéquipiers sous les couleurs de l’AS Saint-Priest la saison de la montée en CFA, en 2013, Lotfi Draidi et Anthony Esparza partagent aussi de s’être tous les deux reconvertis dans le foot.
Entretien croisé spécial jeunes entrepreneurs…


Anthony Esparza et Lotfi Draidi ou la reconversion dans le foot
Anthony Esparza et Lotfi Draidi ou la reconversion dans le foot
Lotfi-Anthony : Comment en êtes-vous arrivés à vous reconvertir dans une activité périphérique au football ?
Lotfi DRAIDI : J'ai été sollicité par un ami, le gestionnaire comptable du groupe So Sport, pour être le gérant de So Foot Lyon. Je n'ai pas hésité longtemps à accepter ce rôle proposé par Monsieur Diallo, même si je devais me résoudre à ne plus pouvoir jouer à l’AS Saint-Priest.
Anthony ESPARZA : Après ma retraite pro, je ne me voyais pas travailler en dehors du monde du football. Le Foot5 a donc été le meilleur compromis pour moi pour rester au bord des terrains après avoir raccroché les crampons en pro.

Et aujourd’hui, au quotidien, c’est conforme à l’idée que vous vous en faisiez ?
LD : Oui, honnêtement, je m'éclate, même si ça n'est pas tous les jours facile. Mais je prends beaucoup de plaisir dans ces fonctions.
AE : Les journées sont chargées mais je prends énormément de plaisir. C’est un travail plaisant ou on retrouve l’ambiance et la convivialité que j’imaginais dans ce secteur d’activité.

En quoi avoir été joueur vous aide-t-il dans votre job ?
LD : So Foot est un magasin 100% foot. Mes nombreuses années de pratique m'aident tous les jours. Même si les technologies en textiles, chaussures et accessoires évoluent fortement, j'arrive, et prend beaucoup de plaisir à conseiller les clients. Certains parents, agents ou footballeurs me sollicitent souvent pour les aider dans leurs choix.
AE : Ca m’a déjà beaucoup aidé à l’ouverture du Sun Set Soccer de Mions afin de cerner au mieux les attentes des clients. J’ai vraiment baigné dans cette culture footballistique depuis tout petit et j’essaie au mieux de recréer cette ambiance dans le complexe.

Lotfi DRAIDI, responsable du magasin So Foot Lyon
Lotfi DRAIDI, responsable du magasin So Foot Lyon

Lotfi Draidi : « Je deviens fou quand il n’y a pas de clients… »

Vous êtes encore en carrière de joueur. Pas trop dur de cumuler ? Ou se situe la priorité aujourd’hui entre foot et job ?
LD : Oui je suis toujours en "carrière" à l'Olympique Saint-Quentin Fallavier. Ce n'est pas tous les jours faciles de traverser tout Lyon pour aller jusqu’à Saint-Quentin. Mais j'arrive à m'organiser. Je dois l'avouer, ma priorité est maintenant la boutique So Foot, même si jusqu'à présent je réussi à concilier foot et job. J'ai justement choisi d'évoluer à un plus petit niveau qui me demande moins. Et je suis célibataire. Je pense d’ailleurs que ça doit être plus difficile pour Anthony et sa famille nombreuse (rire).
AE : Les deux sont très importants pour moi et pour le moment, j’ai la chance de ne pas avoir à faire de choix et de pouvoir cumuler. C’est un rythme à prendre et on s’y fait très rapidement.

Ou prenez vous le plus de plaisir au quotidien dans vos jobs ?
LD : Sans hésitation dans le contact avec les clients. Les renseigner, les aider ou les conseiller me donne beaucoup de plaisir. J'attache beaucoup d'importance à l'accueil, la politesse et le relationnel. J’en prends aussi beaucoup à travailler sur les futures commandes. C'est un peu d'excitation et de peur que les produits ne plaisent pas. Mais le mélange des deux est très plaisant.
AE : "Sans hésitation au contact de la clientèle ! C’est vraiment le meilleur aspect de ce travail, être au plus proche de ses clients, avoir les ressentis de chacun afin d’améliorer au maximum notre complexe est enrichissant et plaisant."

A contrario, qu’est-ce qui vous ennuie le plus ou la tâche que vous n'aimez pas ?
LD : Ca n'est pas forcément une tâche mais je déteste par dessus tout l’absence de clientèle à certains moment de la journée ou certaines périodes plus creusent. Je deviens fou (rires). Sinon, c'est vraiment que du plaisir. Je suis conscient d'avoir beaucoup de chance d'avoir un métier comme le mien.
AE : J’ai la chance de travailler dans un milieu que j’aime et j’en profite au maximum. Bien sûr que certaines journées peuvent être un peu chargées. Mais je me retrouve vraiment dans ce que je fais et je ne vois pas de points négatifs.

Antony Esparza, gérant du Sun Set Soccer de Mions
Antony Esparza, gérant du Sun Set Soccer de Mions

Sanpriots de coeur...

Vous êtes tous les deux des ex-sanpriots. Votre avis sur l’évolution l’AS Saint-Priest ?
LD : Je suis vraiment heureux de voir Saint-Priest jouer le haut de tableau et la montée en CFA. Je souhaite que le club remonte. J'ai d’ailleurs vécu ça il y a quelques années avec Anthony. Cela fait partie de mes meilleurs souvenirs dans le foot.
AE : Oui, tout à fait, et ça a été un plaisir de jouer dans ce club. Je regarde bien sûr toujours de loin l’évolution du club et cette année, les bons résultats s’enchaînent. L’ASSP est aux portes de la montée en CFA. C’est vraiment tout ce que je lui souhaite car le CFA est le niveau minimum pour ce club vue son envergure.

Et vous êtes originaire ou proche du quartier de Bel Air… Allez-vous devenir un jour entraîneur ou président de l’ES Saint-Priest ?
LD : (Rires). Non, honnêtement, je ne pense pas, même si j'ai beaucoup d'amis dans ce club. De plus l'ES Saint Priest fait du très bon travail depuis quelques années. Je suis elur résultat et leur souhaite de continuer dans leur évolution. Après, je ne ferme pas la porte. Si un jour je peux les aider d'une manière ou d'une autre je le ferai avec plaisir.
AE : Pour ma part, je ne suis vraiment pas originaire du quartier de Bel-air même si Ali Ghemmazi et ses partenaires sont un peu mes poulains (rires). J'ai pas mal de potes à l'ES saint-Priest alors, pourquoi pas finir la bas pour connaitre l'ambiance de la Bomboneras du stade Pierre Mendes-France.

Dernière question. Vous n’êtes pas sans savoir que la Team Bel Air a remporté le trophée des Champions de Foot5 2017. Vous allez les sponsoriser à l’avenir ?
LD : Je ne suis pas aller les voir car je travaillais ce jour-là mais j’ai été très content pour eux. Je connais très bien cette équipe pour avoir grandi avec les joueurs qui l'a compose et... leur avoir mis quelques corrections (rires). Plus sérieusement, Ali Ghemmazi et son groupe font du très bon travail. C'est une fierté pour le quartier et la ville. Ce sont des personnes que j'apprécie beaucoup. Nous essaierons de les aider d'une manière ou d'une autre dans leur évolution. Je profite de cette interview pour souhaiter aussi beaucoup de réussite à Anthony et à son Sun Set Soccer.
AE : Oui, des projets sont dans les cartons et je les félicite pour leurs supers performances. Ils sont vraiment irrésistibles en ce moment.

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Anthony ESPARZA
Né le 28 mai 1985 à Saint-Priest
Job : Gérant de complexe de Foot5
Parcours : AS Saint-Priest, OL, AS Cannes, AS Saint-Priest, Sporting Toulon, AS Saint-Priest, FC Valence, AS Saint-Priest, MDA Chasselay, FC Vaulx

Lotfi DRAIDI
Né le 23 juillet 1986 à Lyon
Job : Gérant de magasin d'article de football
Parcours : AS Saint-Priest, O Saint-Quentin Fallavier

SUN SET SOCCER
37 Rue du Traité de Rome
69780 Mions
Téléphone : 04 78 21 18 22
www.sunsetsoccer.fr

SO FOOT LYON
7 Rue Grolée
69002 Lyon
Téléphone : 04 78 85 74 42
www.sosport.com