Lyon-Duchère AS - K. MOKEDDEM : "La montée en D2, c'est réaliste, possible et jouable !"


Rédigé le Samedi 23 Décembre 2017 | Lu 2294 commentaire(s)

A mi-parcours, Lyon-Duchère AS est bien calée en milieu de tableau du championnat de N1, ni sauvée dans la course au maintien, ni larguée celle aux accessits.
Karim Mokeddem, l'entraîneur, dresse un bilan de la première partie de saison et évoque la suite, après les vacances !



Karim, tu as prévu quoi pendant cette courte trêve ?
"Au niveau du club, on a mangé avec tous les éducateurs du club cette semaine. Sinon on s'active pour suivre les joueurs blessés et soigner les bobos. On reste également attentif pour bonifier notre effectif, puisque sur la première partie de saison, de ce côté là, on ne peut pas dire que ça a été un long fleuve tranquille. A titre personnel, je pars une semaine en famille, à la montagne, tranquillement, pour recharger les batteries. Entre la préparation estivale et le mercato, je n'ai jamais le temps de couper l'été. Donc, je pars en famille en décembre !."

Quel bilan tires-tu de cette première partie de championnat ?
"On est exigeant. Donc, forcément, on ne peut pas être satisfait de cette première partie de saison. Parce qu'on a tous conscience que l'on aurait du prendre plus de points. Après, comme je le dis souvent, sur un tournoi, il peut y avoir une surprise. Mais sur un championnat, tu es à la place que tu mérites parce qu'à différents niveaux, on n'a pas mis tous les ingrédients nécessaires à la réussite collective. Néanmoins, il ne faut pas oublier d'où l'on vient. Et l'on l'avait annoncé en début de saison que la deuxième année serait plus compliquée... Mais il faut savoir anticiper et s'adapter pour progresser à tous les niveaux. On sait très bien que la vérité du championnat se fera au printemps. On va donc devoir cravacher trois mois, soit pour rêver, soit pour se bagarrer."

Les points positifs ?
"C'est paradoxal, mais avec autant de points gâchés, on est en milieu de tableau avec un match en moins, certes contre l'ogre parisien (ndlr Créteil). Comptablement on est donc quasi dans les mêmes temps de passage de l'année dernière avec vingt-cinq points en dix-sept matchs. Cette saison, on en est à vingt pour quinze matchs. Après, je suis d'une nature positive. On est à mi-parcours et toujours en vie... c'est déjà pas mal."

"Je ne peux pas être satisfait de ce que l'on a fait..."

Ce qui a moins bien fonctionné ?
"Je dirais le temps d'adaptation des nouveaux joueurs au système de jeu, aux exigences tactiques du niveau, et au facteur majeur de la réussite LA RÉGULARITÉ. Combinés à une digestion un peu plus longue des garçons qui étaient là l'année dernière et qui ne sont pas tous aux niveaux attendus. Et pour finir, le fait de ne pas avoir pu aligner deux fois de suite la même équipe, à cause des suspensions ou des blessures. Mais c'est le lot de chaque saison et c'est à l'entraîneur de trouver les solutions."

Satisfait quand même ou tu t’attendais à mieux ?
"On aurait du faire mieux. Maintenant, je ne peux pas être satisfait de ce que l'on a fait parce qu'on a été trop irrégulier. Mais il y a quand même des choses intéressantes avec des joueurs qui sont en progression, et le fait de ne pas être lâché au classement."

Comment vois-tu la deuxième partie de saison ?
Elle va être à la fois longue et courte avec une fin du championnat le 10 mai en enchaînant tous les week-end. Mais elle va surtout être très dure. Tous les clubs sont engagés sur le maintien ou l'accession et on sait que c'est un championnat éprouvant. On va devoir être costaud pour se mettre rapidement à l'abri afin de vivre une fin de saison que j'espère encore plus passionnante que la dernière."

La Duch en D2, ça te parait « réaliste un jour », « impossible » ou « jouable à condition de… » ?
"C'est à la fois réaliste, possible et jouable. Après, il faut d'abord assurer le maintien au plus tôt, pour jouer librement afin d'aller titiller les équipes du haut de tableau. Une montée en ligue 2, ça se prépare, comme on avait préparer celle en National, en passant à l'entraînement du matin, avec des joueurs ne faisant que du foot. Pour l'accession en L2, on doit progresser sur différents aspects. Mais si ça se présente, je fais confiance au Président pour que structurellement on soit prêt. C'est son jardin et il sait très bien s'en occuper. On est compétiteur et mis à part le Red Star, que j'ai trouvé très solide, et Pau, qui dans le jeu cette année est la meilleure équipe de football, on n'a rien à envier aux autres. Donc, footbalistiquement, c'est réaliste, possible et jouable."

Recueillis par Bebeto RODROGUEZ

Karim MOKEDDEM
Né le 24 novembre 73 à Lyon
Job : Comptable et entraîneur de National
Parcours joueurs : Rhodia Vaise (jusqu'à U13), LOSC (U15-U17), FC Point du Jour (U19-U20), FC Ménival (seniors)
Parcours entraîneur : Ecole de Foot LOSC, FC Ménival B, FC Ménival A, ASA Villeurbanne, FC Menival, AS Minguettes, Lyon-Duchère AS

Classement N1