monfoot69
monfoot69

Lyon-Duchère AS - Youssef MOUKADDAM : "On était prêt à mourir sur le terrain !"


Rédigé le Mardi 19 Juin 2018 | Lu 2247 commentaire(s)

Il s'est offert un cadeau de départ en même temps qu'a son équipe...
Après seulement six mois avec la réserve de Lyon-Duchère AS, Youssef Moukaddam s'en va... sur une victoire en Coupe du Rhône !



Youssef, ça fait quoi de terminer avec la Duch sur une victoire en Coupe du Rhône ?
"C’est toujours compliqué de quitter un club… encore plus quand tu y es depuis six mois ! Ça ne parait pas très correct, c’est vrai. Mais comme je dis aux coachs ou aux petits jeunes de l’équipe, il n’y a pas d’état d’âme à avoir dans le ballon (rires). Maintenant que j’ai remporté la Coupe du Rhône, en plus de l’accession en N3, je peux partir sereinement. C’est important pour moi de laisser une bonne image."

Par contre, vous avez dû attendre les prolongations pour faire la différence contre MDA Foot. Comment tu expliques cela ?
"Tout simplement parce qu’on a manqué cruellement d’efficacité, avec deux ou trois grosses occasions par mi-temps. On n’a pas su concrétiser face à une équipe de Chasselay qui nous a opposé un bloc compact. Connaissant Clément Guillot, le coach adversaire, je pense que sa tactique était de nous emmener aux prolongations en pensant qu’on allait craquer physiquement. Mais c’était impossible, il ne pouvait rien nous arriver dimanche… on était prêt à mourir sur le terrain !"

Tu as douté dans cette rencontre ?
"Non, jamais, même si j’ai eu une petite crainte. Quand tu touches plusieurs fois les montants, que tu as des occasions nettes que tu ne mets pas au fond, tu peux le payer cash. Chasselay était dangereux sur coups de pieds arrêtés. S’ils en avaient transformé un, nos adversaires auraient mis le cadenas Et quand tu cours après le score, ça n’est plus la même chose. Mais à l’échauffement quand j’ai vu que toute l’équipe avait un visage renfermé, concentré, j’ai su qu’on allait gagner cette bataille."

"A 25 ans, je comprends mieux..."

Qu’est-ce qui a fait différence en votre faveur ?
"Je pense que l’on a été au dessus sur tous les domaine dans cette rencontre. On avait plus faim. C’est ce qui nous a permis de remporter la bataille du milieu. Ce qui nous a permis de mettre en place notre jeu."

Vous réalisez donc la montée Coupe-Championnat cette saison avec la réserve de Lyon-Duchère AS… que tu avais rejoint cet hiver. Qu’est-ce qui fait la force de ce groupe ?
"La force c’est que justement ça n’est pas un groupe mais… une famille ! Il y a une grosse solidarité entre nous, jusque sur les réseaux sociaux ou on a un groupe snap ou ça déconne 24-24. Ça créé des liens qui se retrouvent sur le terrain ou tout le monde se bat pour tout le monde. Tu peux avoir onze bons joueurs mais si tu n’as pas onze bons mecs, tu n’arriveras à rien."

Pourquoi partir alors ?
"Parce que ça sera très compliqué de faire mieux la saison prochaine (rires). Je pars car je voulais retrouver une équipe première. Le discours de Fabrice Somma a su me convaincre du projet de ce club. Je vais aussi retrouver Jean-Michel Picollet, le coach qui m’a lancé en CFA à 18 ans. Sans oublier Soner Ertek et Serge Simon, qui ont été mes grands frères et que je vais retrouver."

Le mot de la fin pour toi…
"Je voudrais profiter de cette interview pour passer un petit message au petits jeunes de la Duch avec qui j’ai évolué cette saison : rien n’est fait, le plus dur reste à venir et écoutez les anciens sans vous disperser. Le foot, c’est dans la tête ! Je ne comprenais pas ça avant. Maintenant, à 25 ans, je comprends mieux."

Propos recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

>> L'INTERVIEW SERA A RETROUVER DANS LE LIVRE RETROSPECTIVE DE LA SAISON 2017-2018...

Youssef MOUKADDAM
Né le 01/11/1992 a Vaulx
Job : Fonctionnaire
Parcours : Olympique de Vaulx, FC Vaulx, MDA Foot, FC Vaulx, Lyon-Duchère AS, FC Limonest-Saint-Didier




Dans la même rubrique :
< >