monfoot69
monfoot69
LES NEWS

N1 - Oussama ABDELDJELIL : "Le petit gamin de BELIGNY que j'étais a fait du chemin..."


Rédigé le Mercredi 26 Décembre 2018 | Lu 3777 commentaire(s)

Il a été le buteur victorieux de son équipe vendredi soir, devant ses proches, pour son retour en Calade...
Oussama Abdeldjelil, "l'enfant terrible" du football rhodanien, revient sa victoire de vendredi soir avec le SO Cholet sur la pelouse du FC Villefranche, et sur sa trajectoire...



Oussama, après ton but vainqueur au FC Villefranche vendredi soir, on t’a vu te précipiter vers la tribune et t’adresser à un groupe de personnes. C’était qui et pourquoi ?
"Je me suis dirigé vers mes proches et plus particulièrement mon oncle que je tiens à remercier à travers cette interview pour tout ce qu’il a toujours fait pour moi… et continue à faire. A chaque période difficile de ma carrière, il a été là pour me conseiller et me soutenir. J’ai aussi voulu saluer mes deux petits cousins Mohamed et Khalil qui sont mes plus fidèles supporters depuis toujours. Je me devais de dédier ce but victorieux à ces personnes."

Qu’as-tu éprouvé après ce but ?
"Un grand soulagement et beaucoup de satisfaction, que ce soit pour mes partenaires, mes proches ou moi-même. Villefranche est une belle équipe avec du répondant, qui est revenue deux fois au score. Ce qui souligne notre performance, notamment le courage, la bravoure et engagement que nous avons dû mettre pour l’emporter. Je tiens d’ailleurs à féliciter mes coéquipiers, titulaires comme remplaçants. Franchement, nous avons un vrai groupe de bons potes avec énormément de mental. Nous n’avons rien lâché et ça a payé."

"Il n'y avait aucun sentiment de revanche de ma part..."

Dans quel état d’esprit étais tu avant ce rendez-vous particulier pour toi, originaire de Beligny ? Y’avait-il un sentiment de revanche vis-à-vis du club de ta ville ou… tu n’as jamais réussi à t’imposer ?
"Certes, je viens de Beligny et j’ai grandi à Villefranche. Mais à aucun moment je n’ai eu un quelconque sentiment de revanche. Il y a bien eu un problème avec un coach lors de mon passage au club avec des mots forts à mon encontre. Mais au final, je le remercie car il m’a fait prendre conscience qu’on n’a jamais rien sans rien, qu’il fallait cravacher pour atteindre ses objectifs. Je ne regrette donc rien. Le petit gamin de Beligny que j’étais a fait pas mal de chemin. Et tu me connais, je suis un éternel insatisfait. Je pense donc que le meilleur est à venir (rires)."

Un mot sur le match. Comment l’as-tu vécu ?
"Ça a été un match typique de N1, avec beaucoup d’engagement et énormément d’intensité. Nous avons eu du mal en première mi-temps mais le coach a su trouver les bons mots à la pause. Personnellement, ça a été compliqué car j’ai été sevré de ballon et ça n’est jamais plaisant pour un attaquant. Je me suis donc mis au service du collectif et ça a fini par payer. Je savais que j’aurais une opportunité et que je devais garder du jus et de la lucidité pour pouvoir la mettre au fond. C’est ce qui s’est passé."

Au final, le SO Cholet remporte une victoire importante dans la course à la montée. Que va-t-il falloir pour aller la chercher ?
"Il ne faut pas s’emballer. Cette victoire fait du bien car elle nous donne un peu d’air. Mais le chemin est encore long avant de parler de montée. On doit prendre les matchs les uns après les autres en continuant à travailler comme nous le faisons actuellement. On fera le bilan en fin de saison."

Mohamed et Khalil, les plus fervents supporters d'Oussama Abdeldjelil.
Mohamed et Khalil, les plus fervents supporters d'Oussama Abdeldjelil.

"On respecte tout le monde mais on ne craint personne..."

Tu crains qui en deuxième partie de saison ?
"Sincèrement, je ne crains personne. J’ai confiance en mes coéquipiers et en notre staff. Nous avons les qualités physiques, techniques et mentales pour faire douter n'importe quelle équipe, avec tout le respect que je dois à tout le monde. Mais pour moi, nous avons les armes pour rivaliser dans ce championnat très disputé."

Le mot de la fin pour toi…
"Je vous remercie tout d'abord pour cette interview, aussi et surtout mes coéquipiers pour cette première partie de saison. Je leur dois énormément. Un petit clin d’œil aussi à mon frère Saad Trabelsi, dit Makhlouf. Je lui souhaite une longue vie puisque c’était son anniversaire vendredi. Un bon rétablissement également a Samet Kilic Aby et de bonne fêtes de fin d'année a tous.."

Propos recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Oussama ABDELDJELIL
Né le 23 juin 1993 à Remchi (Algérie)
Poste : attaquant
1m87, 80 kg
Parcours : RC Villefranche Belligny, FC Villefranche, EFC Fréus-Saint-Raphael, Tarbes PF, Lyon-Duchère AS, JS Kabylie (Alg), AS Saint-Priest, TAD Jenanet (Alg), AS Saint-Priest, Dijon FCO, SO Cholet



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Avril 2024 - 17:13 Comment réussir ses paris sur l’EURO ?