Nicolas Belvito (MDA Foot) : «  Il y a moyen d'aller chercher quelque chose »


Rédigé le Dimanche 11 Août 2019 | Lu 911 commentaire(s)



Après trois ans sous les couleurs grenobloises et deux montées, Nicolas Belvito s'est relancé dans sa région d'origine en s'engageant avec le Mont d'Or Anse-Chasselay en National 2. Malgré des sollicitations à des échelons supérieurs, c'est dans un cadre qu'il connaît bien, que l'ancien numéro 9 du GF38 s’épanouit.
 

MonFoot69 : « Première sortie officielle en National 2 avec MDA, déjà buteur, quelles sont vos sensations Nicolas ? »


Nicolas Belvito : « De très bonnes sensations pour ces débuts sous mes nouvelles couleurs. L'équipe ouvre le compteur point, pour ma part, j'ouvre le compteur but aussi. Il y a toujours des appréhensions, de la réticence sur un premier match de compétition après cinq semaines de préparation. Sur ce match, on a la capacité de revenir au score, c'est pas mal pour le moral, pour la vertu du groupe. Maintenant, on va continuer de travailler comme on le fait depuis le début. C'est que de bonnes choses.


MF69 : « Vous arrivez de la Ligue 2, comment avez vous retrouvé ce championnat de National 2 ? A t-il changé depuis votre dernier passage à cet échelon il y a trois ans ? »


NB : « Je ne sais pas trop s'il a changé. C'est un championnat avec beaucoup d'engagement ou c'est rude, toujours rude. Après, c'est un niveau que je n'ai pas trop connu non plus, j'ai plutôt côtoyé le National 1. Mais il y a de la qualité, et je m'aperçois qu'il faut rester concentré et rigoureux individuellement et collectivement. Ici l'erreur peut se payer à n'importe quel moment. Il va donc falloir se remettre en question au quotidien pour exister dans ce championnat. On a beaucoup de qualité et je pense qu'en étant sérieux, il y a moyen d'aller chercher quelque chose. »


MF69 : « Chasselay a un projet ambitieux, vous personnellement vous revenez dans votre région, comment est-ce que vous vous sentez globalement ? »


NB : « C'est une nouvelle vie qui démarre pour moi. C'est une vie que j'ai souhaité. Je me sens bien, je suis très heureux d'être rentré chez moi. Maintenant, j'ai à cœur d'apporter mon expérience pour ce nouveau projet. C'est un club qui le mérite. On a vu par le passé que d'autres clubs de la région ont été capable de franchir le pas. Je me dis pourquoi pas nous ? Les clubs que j'ai choisi sur les cinq dernières saisons m'ont plutôt réussi. Je compte trois montées en cinq ans, alors pourquoi pas une quatrième ? Après, ça reste un souhait personnel et pas forcément déclaré.


MF69 : « Un petit mot sur tes anciens camarades du Grenoble Foot 38. Gardes-tu un œil sur leur début de saison ? »


NB : « Ce n'est pas un démarrage de saison idéal, maintenant, il ne faut pas oublier d'où revient ce club. Il se construit, continue de se construire et cherche à se pérenniser. Puis mine de rien, dans cette continuité, il y a eu de nombreuses arrivées. Il faut que la mayonnaise prenne, que l'alchimie se fasse. Des mecs sont revenus de la Coupe d'Afrique aussi, ils n'en sont peut-être pas au même moment de la préparation physiquement. Je pense qu'il faut faire un peu le dos rond en ce début de saison, et arrêter l'hémorragie. Déjà avec le match nul d'hier (0-0 à Chambly), c'est de bon augure pour la suite. Le championnat est très long, comme tout championnat, mais encore plus celui de Ligue 2. Je ne me fais pas de souci, il y a un staff compétitif, avec beaucoup de travail et de suivi au quotidien. Je leur souhaite le meilleur. »

Propos recueillis par Diego Luis