monfoot69

Nicolas Pinard (FC Limonest Saint-Didier) : "On joue tous les matchs pour les gagner"


Rédigé le Samedi 18 Janvier 2020 | Lu 637 commentaire(s)



Le FC Limonest Saint-Didier (N3) défie l'AS Prix-lès-Mézières (N3) en 16es de finale de la coupe de France ce samedi (13h00, multiplex sur Eurosport 2). Son entraîneur s'est livré sur le site de la FFF avant cette rencontre historique pour le club du Rhône.

Pour cette rencontre, le FCLSD sera privé de son défenseur et capitaine Ogier (blessé) et de ses attaquants Prault et Dutreive (suspendus).
Le groupe : Levionnois, Deleuze, Ostrowski, Tanard, Kayombo, Leurent, Garcin, Braga, Borel, Canales, N’Diaye, Lardière, Michelini, Merabai, Bouzit, Rouvière, Simon, Paysant, Meneceur


  Comment avez-vous accueilli ce tirage au sort qui vous oppose à une autre formation de National 3 ?

"J'étais content, c'est ce que je souhaitais, les joueurs un peu moins. Ils espéraient tous, comme beaucoup d'amateurs, une grosse équipe de Ligue 1. Le côté festif, c'est très bien, mais si cela doit se terminer avec une défaite avec six ou sept buts... Autant jouer un match en en se disant que l'on a une chance de le gagner et d'aller encore plus loin. Le seul bémol, c'est la distance et l'heure du match (13h00) qui nous oblige à partir dès vendredi matin pour ceux qui le peuvent, ou en début d'après-midi pour les autres puisque 80 % des joueurs travaillent. Cela fait partie du jeu et du charme de la compétition, on ne s'en servira pas comme excuse. Le club fait tout pour nous mettre dans les meilleures conditions."

Vous semblez vous être pris au jeu de la Coupe de France ?

"Oui, on joue tous les matches pour les gagner. Cela correspond aux valeurs et à la culture du club. Depuis le 3e tour, on a toujours aligné le meilleur onze possible, pour se qualifier et par respect pour nos adversaires de niveau hiérarchique inférieur. Dès le départ, l'ambition était d'aller le plus loin possible dans cette Coupe de France, dont le club a déjà atteint les 32es la saison passée, ce qui était déjà historique."

Que savez-vous de votre adversaire, l'AS Prix-lès-Mézières ?

"On a pu visionner trois vidéos de cette équipe. Elle est très bien organisée, pas facile à manœuvrer. Elle n'est pas là par hasard sur ce que l'on a pu en voir. Ce match s'annonce difficile et équilibré. J'espère que nous pourrons imposer nos qualités techniques et réussir à produire du jeu. Je souhaite surtout que l'issue ne sera décidera pas sur un détail ou un coup du sort. On veut en sortir sans regret, pour nous-mêmes et pour la centaine de supporters qui vont venir jusqu'à Charleville, parmi lesquels le maire de Limonest, l'un des artisans de ce club."

Quoi qu'il arrive, ce coup de projecteur de la Coupe profitera à votre club ?

"Oui, à ses 550 licenciés, ses éducateurs, ses bénévoles. Notre objectif est de pouvoir accéder au National 2 d'ici trois ans. Je crois que nous avons les structures pour pouvoir figurer à ce niveau. On vise une place dans le top-5 cette saison, et pourquoi pas se mêler à la bagarre pour encore mieux."

Source : FFF