OL INFO - L'OL réagit à la divulgation des SALAIRES dans l'Equipe


Rédigé le Samedi 9 Février 2019 | Lu 1132 commentaire(s)



L'Équipe a dévoilé hier un long dossier sur les salaires de ​Ligue 1, que l'OL n'a pas apprécié et qui l'a fait savoir via un communiqué attaquant le quotidien sportif.
Dans ce dossier, le journal révélait les sommes touchées par les joueurs et entraineurs du championnat, sujet souvent tabou dans le milieu au vu des sommes colossales. Si la rédaction a précisé qu'il s'agissait d'estimations, cela n'a pas manqué d'irriter les ​Lyonnais qui s'est permis un communiqué presque virulent à l'égard de L'Equipe.

LE COMMUNIQUÉ DE L'OL
"Les temps sont décidément durs pour certains supports de la presse écrite française si on se réfère à la publication du jour de L’Equipe.
Si le quotidien sportif consacre aujourd’hui 29 pages à un traitement journalistique classique de l’actualité sportive, il n’en réserve pas moins de 23, dont sa Une titrée « Les salaires de la Ligue 1 », à ce qui s’apparente plus à un coup marketing qu’à du journalisme avec enquête, dossier, investigation…
Annonces sur les réseaux sociaux, pleine page de publicité dans l’Equipe de la veille, l’opération marketing est bien ficelée avec de bonnes perspectives de ventes. Bref, un véritable produit pour séduire les lecteurs à un détail près, en ce qui concerne l’Olympique Lyonnais mais on ne voit pas pourquoi notre club aurait eu droit à un traitement spécial, les salaires annoncés sont tous faux. On peut aussi se demander s’il est vraiment opportun de déverser de tels chiffres, a fortiori faux, dans le contexte social français actuel.
Au-dessus ou au-dessous de la réalité, les chiffres concernant l’Olympique Lyonnais sont donc tous faux et dans de telles proportions qu’on peut raisonnablement se demander si la volonté de créer un produit « bankable » n’a pas pris le pas sur la démarche journalistique et la conception même d’un métier, si le journalisme ne capitule pas devant le marketing.
Funeste ironie du temps qui passe, Jacques Ferran a lui aussi été emporté par ce marketing. L’Equipe ne lui a accordé qu’un modeste bandeau à sa Une, pour privilégier allégrement son opération « juteuse » du jour.
"