monfoot69
monfoot69

Romain Antunes, le grand espoir du FC Villefranche-Beaujolais


Rédigé le Vendredi 22 Janvier 2021 | Lu 3104 commentaire(s)

Sous contrat jusqu'en 2022 avec Villefranche-Beaujolais, Romain Antunes est l'étoile montante de la formation du Rhône. Découverte du milieu de terrain au profil box to box qui n'est jamais passé par un centre de formation.


Romain Antunes lors de sa première titularisation pour le match à Avranches (Photo Philippe Le Brech)
Romain Antunes lors de sa première titularisation pour le match à Avranches (Photo Philippe Le Brech)

Son parcours est atypique. Romain Antunes le reconnaît volontiers. Apparu trois fois en national cette saison avec Villefranche-Beaujolais, le milieu de terrain de 20 ans a connu une titularisation contre Avranches. Jouer si jeune à ce niveau sans être passé par un centre de formation, relève d’un petit miracle. Mais quand on connait la mentalité de ce garçon, la surprise est juste éphémère.

Dix groupes déjà

Le garçon fait preuve de beaucoup d’abnégation et de ténacité. « Je suis à l’écoute. Et je travaille dans mon coin. Je suis le petit jeune du groupe. Je n’ai pas le CV derrière moi » admet-il. Romain Antunes a démarré au FC Rive-Droite avant de rejoindre MDA Foot (désormais Goal FC) à 14 ans.

En U16, il rejoint Villefranche-Beaujolais où il sera notamment le capitaine des U17 nationaux. Très vite, Romain Antunes s’entraîne avec l’équipe première avant d’intégrer pleinement le groupe cette saison. « Je ne m’y attendais pas. Je suis content d’avoir repris avec eux. J’avais arrêté mes études. Je m’étais fixé comme objectif, cinq groupes.» Il en est déjà à dix.

De la R2 à la N1

Milieu de terrain de formation, le jeune joueur a été utilisé comme piston droit et défenseur axe droit. Pourtant, Romain Antunes se décrit comme un milieu au profil box to box. « Je peux me projeter vers l’avant ou rester en place. Quand je jouais avec la réserve, le coach m’alignait numéro10. J’ai beaucoup de coffre mais je dois prendre de la masse physique » détaille-t-il.

En quelques mois, le Beaujolais est passé de la R2 à la N1, un tout autre monde. « Ca va 100 fois plus vite » remarque-t-il. Et tactiquement, Romain Antunes a redoublé d’efforts pour se mettre au niveau. « Dans le jeu sans ballon, il y avait beaucoup d’éléments que je ne voyais pas. Comme les lignes de passe. En début d’année, je n’étais pas à la hauteur. »

Devenir footballeur professionnel

Mais, comme à chaque fois, à force de courage et de travail, le suiveur de l’Olympique Lyonnais et du Real Madrid a rattrapé son retard. « Maintenant que j’ai commencé à y goûter, je veux continuer ainsi. Je veux apprendre et confirmer. Je prends tout ce qu’on peut me donner. » Il lui faudra gommer ses quelques excès de jeunesse « Par moment, je manque un brin d’expérience et j’ai tendance à courir un peu partout. »
Durant l’intersaison, Romain Antunes aurait pu partir. Il était en contact avec un club de N2 et plusieurs formations de N3. Mais le milieu de terrain d’origine italo-portugaise a préféré rester ici, quitte à ne pas jouer du tout. « J’ai pris un risque » Et il est pour l’instant payant pour le grand fan de Thiago Alcantara. Sous contrat jusqu’en 2022 avec Villefranche-Beujolais, l’ambitieux Romain Antunes veut s’imposer ici avant de signer un premier contrat professionnel ? C’est en tout cas son plus grand rêve.

Source : Foot Amateur
 

 



Dans la même rubrique :
< >