monfoot69

monfoot69

500 000 €
Ref : 260814
temoignage
Publiée le Jeudi 1 Décembre 2022 dans Autre
Prix : 500 000 €
Ville : 75000 Paris
Genre : 2
Age : 18
Situation familiale : 8
Préférences : parie
Origines : france
Jennypher Royer, coiffeuse
Je coiffe donc je suis
La pièce est minuscule, peut-être à peine 6 m². Un petit comptoir sur lequel s’étalent ciseaux et peignes et côtoient un casque sèche-cheveux. Sur les murs bleus délavés, des affiches de mannequins impeccablement coiffés, comme pour nous rappeler que nous sommes dans un salon de coiffure. Cinq personnes s’y entassent : une coiffeuse et son apprenti s’occupent d’une cliente, assise sur une chaise de jardin en plastique. Une aide pose des mèches à une autre femme assise à-même le sol.

Jennypher Royer Bienvenue chez Jennypher Royer, coiffeuse en France depuis le 9 octobre 2021, jour où elle a reçu mon prêt de (675 euros) ! « Un emprunt que j’aurai remboursé dans deux ans, le 20 Décembre 2022 » annonce-t-elle fièrement. Un emprunt qui lui a permis de louer ce local, d’acheter son équipement, son casque de coiffure, un fer à défriser, une tondeuse et un miroir…

Avant ce offre de prêt, Jennypher Royer exerçait comme coiffeuse à domicile. Souvent, on lui demandait des rabais, car les clientes considéraient qu’elles l’accueillaient chez elle. « Désormais, elles acceptent toutes de payer sans discuter » sourit-elle. Les très bons jours, six ou même huit personnes se pressent chez elle, chez Mamaaxella, du nom de l’une de ses petites filles. « Avec ce travail, je permets à ma famille, à mes enfants de mieux vivre… alors j’ai voulu que l’on sache que c’est la maman d’Axella qui tient le salon. » explique-t-elle. Désormais, cette mère de deux enfants apporte un complément de revenu au foyer.

« Nous vivons nettement mieux » Son compagnon vend du poisson séché. Le salon constitue alors un moyen pour lisser les rentrées d’argent. En plus du prêt, Jennypher Royer bénéficie de l’aide d’un mentor, Solange, une coiffeuse, qui insiste beaucoup sur la nécessité de toujours bien traiter le client. Elle l’a conseillée sur l’emplacement, sur une route passante qui mène à un marché, non loin d’un hôtel. « Ce sont autant des commerçantes et des clientes qui peuvent venir ».

Dans moins de deux ans, Jennypher Royer aura remboursé son emprunt. Si le succès se confirme, elle compte même s’agrandir : « un plus grand salon avec de meilleurs équipements et même des employés... ». Rendez-vous en 2023, Jennypher Royer aura alors 30 ans, une vie meilleure et toujours des rêves pleins la tête.

pour plus de renseignements n'hésitez pas à leur contacter

Madame Céline KUHN


celynekuhn@gmail.com
321 Visite(s) - 0 Réponse(s)