monfoot69
monfoot69

AS Villefontaine - S. BENSLIMANE : "On veut imposer notre style à chaque rencontre..."


Rédigé le Mercredi 12 Septembre 2018 | Lu 2804 commentaire(s)

"C'est le PSG de la D1" a déclaré Alberto Da Rocha, l'entraîneur de l'As Chandieu-Heyrieux, dernière victime de l'AS Villefontaine dimanche dernier en ouverture du championnat de D1
Pourtant, point de Qataris dans le Nord-Isère, mais un jeune entraîneur respecté pour sa carrière de joueur et qui a manifestement su trouver les bons joueurs, surtout les mots justes, pour rester sur deux monter consécutives avec un jeu flamboyant et redoutablement prolifique.



Samir, comment s’est passé ce premier match en championnat contre l’As Chandieu-Heyrieux ?
"[Nous avions l'intention de bien démarrer et je suis satisfait dans l'ensemble de la performance de mes joueurs. Ce fut un match engagé et nous avons su répondre présents. On ouvre le score par Besson en première période et avons su être patients en seconde avant un deuxième but d'Atheykov puis un troisième de Bayouli, récompensé pour son travail. Je reste tout de même déçu pour Hacen Mazari, sorti sur blessure évacué par les pompiers]i."

Après une saison aussi riche que la dernière, quel était ton objectif au mercato ?
"J'ai souhaitais travailler dans la continuité et conserver l'intégralité de mon effectif qui m'a apporté des garanties la saison dernière. Le groupe est investi dans le projet et tous les joueurs ont rempilé malgré pour certains des sollicitations. Il m a fallu quand même le renforcer pour pallier l'arrêt de Steve Fournier. J'ai donc fait venir trois éléments de R2, Tony Gimenez, Malik Maouchi (FC MOS) et Anthony Fraioli (FC Charvieu) que j'avais côtoyé au FC Bourgoin. Tous les trois sont des joueurs que je connais bien. Leur expérience et leurs état d'esprit vont nous apporter énormément."

"Un bon maintien ne serait pas forcément synonyme d'échec..."

Du coup, ça va être quoi l’objectif en championnat ?
"On ne va pas se le cacher, et en toute humilité, nous voulons jouer les premiers rôles. Mais nous ne serons pas les seuls dans un poule homogène, avec beaucoup de prétendants. Et un bon maintien ne serait pas non plus synonyme d'échec après deux montées consécutives. On vient de loin et si on atteint la ligue en fin de saison, ca serait un réel exploit pour le club qui n'a jamais connu ce niveau."

Quels seront les atouts de ton équipe cette saison ?
"Elle a du caractère et j'aime ça. On va jouer tous nos adversaires de la même manière, à domicile comme à l'extérieur, sans se préoccuper de qui est en face. On a un système de jeu qui nous va bien, un équilibre entre chaque ligne et une philosophie partagée du football. On veut imposer notre style à chaque rencontre. Ça ne fonctionnera pas à tous les matchs mais on veut rester nous même."

A titre personnel, qu’est-ce qui t’as donné l’envie d’entraîner ?
"Je pense que cela remonte à mon enfance... je faisais déjà le coach très jeune au quartier (rires). Avec les potes, on se faisait déjà des spécifiques pour s'améliorer et je prenais beaucoup de plaisir à animer ces séances. Ensuite, j'organisais des matchs entre quartiers, en essayant d'aligner la meilleure équipe possible pour toujours gagner (rires). Plus sérieusement, ça m'a pris en senior ou j'apprenais beaucoup de mes entraîneurs en passant du temps avec eux. J'étais curieux de tout. Et l'attirance est devenue passion."

"Il est difficile bon d'être bon dans les deux rôles..."

Pourquoi l'AS Villefontaine ?
"Simplement parce que Franck Chapon, le président, m'a contacté pour jouer. Il m'a exposé le projet et j'ai senti chez lui une réelle volonté de faire évoluer le club avec un discours simple, honnête et très ambitieux. j'ai été rapidement convaincu, d'autant que j'avais besoin d'un nouveau challenge. J'en ai profité pour lui faire part de mon envie d'entraîner l'équipe fanion et il a accepté. Je le remercie d'ailleurs de sa confiance car à l'époque, je n'avais aucune expérience et encore moins de diplôme."

Tu continues à jouer en parallèle. Pourquoi jusqu'à quand comptes tu cumuler les fonctions ?
"Effectivement, j'ai aussi joué les deux premières saisons avec les inconvénients que cela comportent. J'ai pris beaucoup de plaisir à faire les deux. Mais je dois reconnaître qu'il est difficile d'être bon dans les deux rôles. Donc, à partir de cette saison, je vais me consacrer pleinement à mon rôle d'entraîneur ou je me sens plus utile pour le groupe."

Dimanche, c’est le derby contre l’O Saint-Quentin en Coupe de France...
"On connait bien cette équipe et on sait à quoi s'attendre. Ca sera un vrai derby que l'on aura l'avantage de disputer à domicile. Il faudra faire abstraction aux événements extérieurs, mettre les émotions et les egos de côté et jouer le match le jour "J" pour tenter d'atteindre la quatrième tour."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Samir BENSLIMANE
Né le 23/08/1984 à Roubaix (59)
Parcours joueur : AS Villefontaine, Chassieu-Décines FC, FC Bourgoin, FC Vaulx, FC Bourgoin, CS Verpillière, AS Villefontaine
Parcours entraîneur : AS Villefontaine (3ème saison)



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Septembre 2022 - 08:22 Le SC MACCABI confirme ses ambitions