ASA Villeurbanne - Trois questions à N. MERABTI : "Le football mondial sera triste le jour ou j'arrêterai..."


Rédigé le Jeudi 8 Novembre 2018 | Lu 1070 commentaire(s)

A 37 ans, Nadir Merabti court et... marque toujours, comme dimanche dernier à l'AS Craponne, avec une équipe de l'ASA Villeurbanne qui joue les premiers rôles en D1.



Nadir, comment s’est passé le match de dimanche dernier ?
"On a joué une belle équipe de l’AS Craponne, très rigoureuse, bien en place, sérieuse avec une super mentalité. Pas étonnant qu'elle joue les premiers rôles. On se devait répondre présent et on a bien entamé le match en marquant assez rapidement. J’ai eu le privilège de recevoir un caviar de Yahia Souhaib, comme à son habitude, et de marquer d'une frappe croisée qui a touché le poteau avant de rentrer. on a fait jeu égal au retour des vestiaires avant de doubler la mise sur un centre toujours de Yahia Souhaib, de nouveau, coupé par Khenniche « on fire »."

Vous voilà désormais co-leader de la poule B de D1 quelques mois seulement après votre accession. L’objectif est de monter de nouveau ? Si oui ou non pourquoi ?
"Pour le moment, l’objectif défini par le club est de jouer les premiers rôles. Une saison qui suit une montée est par définition bien plus compliqué en terme de niveau, demande plus à tout point de vu.
Le club travaille bien, le groupe senior aussi. La réserve joue les premières places avec un groupe compétitif. On va donc avancer petit à petit. On ne va pas faire du Guy Roux mais on verra à la trêve.
Si on se trouve en position de jouer la montée, on ne va pas se gêner. Jouer en R3 la saison prochaine serait un gage de qualité du travail accompli. Ne pas y être, en revanche, ne serait pas synonyme de travail bâclé
."

A 37 ans, tu prends toujours du plaisir... jusqu'à quand ?
"Merci pour la question qui rappelle mon âge aux lecteurs (rires). Et oui, je prends toujours et énormément de plaisir à jouer. Même si le niveau n’est plus celui où je jouais. Je pense que mon jeu n’a quasiment plus rien à voir avec celui d'avant. Je suis beaucoup moins dans la percussion, dans le un contre un. J’ai perdu mon coup de rein. Avec l’expérience, j’utilise mieux mes coéquipiers, je gère mieux les matchs. Pour faire court, je cours moins mais je cours juste. Comme je l’ai dis au début, je prend beaucoup de plaisir, à courir, dribbler, chambrer à l’entraînement. Les match viennent couronner le tout. Au risque de passer pour un prétentieux, je pense en avoir encore un peu sous le pied. Le jour où je penserai et/ou le coach pensera que je ne sers plus à rien, j’arrêterai. Ca sera un jour triste pour le football mondial (rires)."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Nadir MERABTI
Né le 21-10-1981 à Lyon 3ème
Job : Éducation nationale
Parcours : AS Algerienne, AS Tonkin, FC Vaulx, JSO Givors, AS Minguettes, MDA Foot, AS Minguettes, AS Lyon Duchère, FC Corbas, FC Vaulx, O Belleroche, AS Algerienne.

Classement D1 - Poule B