monfoot69

D2 (19ème journée) - Les COACHS parlent de leurs matchs du week-end (2ème partie)


Rédigé le Jeudi 18 Avril 2019 | Lu 1247 commentaire(s)

Les entraîneurs de D2 reviennent sur leurs matchs du week-end...



Hani EL GASMI (ent ES Genas, défaite à FCP Arbreslois) : « On est devenu le Père Noël… »
« On est dans une spirale négative. Samedi soir, à l’Arbresle, ce fut un match gag. On est devenu le Père Noël de la poule, à faire des cadeaux à nos adversaires. On est mené trois-zéro à trente minutes de la fin. Puis un joueur de l’Arbresle s’est blessé. On a attendu une heure et dix minutes avant de reprendre. On est revenu à trois-deux à six minutes de la fin. L'arrosage s'est alors enclenché. Il aurait fallu attendre apparemment quarante-cinq minutes pour reprendre le match. L’arbitre a décidé d’arrêter le match. Puis deux minutes après, il a décidé de finir sur un autre terrain. Mais apparemment, l’éclairage n'était pas homologué. On a quand même fini le match. On a raté l’inratable à deux mètres de la cage dans les dernières secondes de jeu. Je félicite l’Arbresle et je souhaite un bon rétablissement à son joueur blessé. Je pense que la trêve va nous faire du bien. On pourra récupérer nos joueurs blessés. »

Valentin LORI (ent intérimaire Sud Lyonnais 2013 B, victoire contre FC Saint-Cyr) : « L’essentiel est fait… »
« Nous devions absolument l'emporter aujourd'hui, compte tenu de notre non-match de la semaine dernière. C’était le seul moyen pour espérer croire encore à la montée.Le début de match fut timide des deux côtés et un but nous fut refusé. Notre adversaire a ensuite pris l’avantage sur un coup franc au vingt mètres, dévié par le mur. En seconde période, après avoir modifié certaines choses avec les garçons et sommes revenus plus calmes et conquérants dans nos intentions. Nous avons égalisé sur corner dans un premier temps par François. Puis Dindar nous a donné l’avantage. Réduit à dix puis à neuf, notre adversaire a eu plus de mal à nous mettre en danger. Nous aurions dû nous mettre à l’abri sur une ou deux situations mais l’essentiel est fait. Il nous reste trois finales pour atteindre un objectif qui n’était pas le nôtre en début de saison. Je félicite les garçons pour leur réaction ! »

Yorick BABA AISSA VINCENT (FC Rive Droite, nul contre FC Mions B) : « La satisfaction de continuer notre petite série sans défaite… »
« On s'y attendait pour une rencontre de cette importance. Ce fut un match très disputé face à une équipe de Mions qui n'a rien lâché jusqu'à la fin. Globalement, le contenu n'a pas été très bon. L’enjeu a probablement beaucoup pesé sur les joueurs et la pelouse n'a pas aidé non plus. Nous sommes sortis un peu frustrés de la rencontre. Après avoir mené deux-zéro, puis trois-deux, on s’est fait reprendre suite à des fautes de concentration tout-à-fait évitables. Néanmoins, nous avons la satisfaction de continuer notre petite série sans défaite et de garder un peu d'avance sur nos poursuivants. Maintenant il faut se tourner, avec beaucoup de sérieux, vers cette dernière ligne droite. Tout reste possible. »

Hassan BEDDA (ent AS Rhodanienne, victoire contre Olympique Saint-Quentin Fallavier) : « Paradoxalement c’est l’un de nos plus mauvais matchs… »
« Paradoxalement, ça été l’un de nos plus mauvais matchs. Il y a eu trop de déchets dans le jeu et beaucoup de mauvais choix. Mais on a eu le mérite de ne rien lâcher. Je félicite ma jeune équipe pour son courage. Elle ne veut pas descendre. »

Bouba DIALLO (FC Val Lyonais B, victoire à JS Irigny) : « On a su garder la tête froide… »
« On avait gagné la semaine dernière contre le troisième. On se devait de venir gagner chez le leader, invaincu à domicile. On ne s'est déplacé que dans cet unique but, la gagne et rien d'autre. Il le fallait pour continuer à nous mêler à la bagarre pour la montée. Même mené à vingt minutes de la fin, on a su garder la tête froide. On avait deux schémas de jeu au cas où ça ne marche pas et cela a fonctionné. Sur deux belles actions de jeu, on a égalisé d'une belle frappe croisée par Leterre. Deux minutes plus tard, on a obtenu un penalty conclu sereinement par Rivoire. Je félicite mon groupe pour son état d'esprit, ses valeurs et son écoute. Je remercie Irigny pour son accueil et son prêt de maillots. »

Mohamed MERAH (ent Olympique Rillieux, victoire à Oullins CASCOL) : « Ce résultat nous permet d’être présents pour le sprint final… »
« On a fait une première période cohérente où l'on a ouvert le score. Mais on s’est fait rejoindre par une équipe qui lutte pour son maintien et ne lâche rien. Dès l'entame de la seconde période, on a réussi à reprendre l'avantage. Cela nous a redonné confiance et nous a permis d'ajouter deux nouveaux buts. Encore une fois, je félicite mon groupe. Ce résultat nous permet d'être présents pour le sprint final. »

Eladio MORALES (ent JSO Givors, victoire contre Chambost Allières ST) : « On s’est fait peur jusqu’à la fin… »
« Ce fut une belle première mi-temps où l’on a pris le jeu à notre compte. Nous avons su concrétiser nos occasions pour mener deux-zéro à la pause. La deuxième mi-temps a été tout autre. Chambost est davantage sorti. Son pressing haut nous a joué des tours et ils sont revenus à deux-un sur un super but. Malgré ça, on se devait de tuer le match avec au moins cinq occasions franches ratées. Au lieu de cela, on s’est fait peur jusqu'à la fin, en arrivant heureusement à préserver le score. Je félicite Chambost pour leur match. »

Laurent COQUIN (ent FC Vaulx C, nul à ES Lierguoise) : « Les occasions pour se mettre à l’abri, on ne les a pas mises… »
« Ce qui est malheureux sur ce match, c’est que l’on n’apprend pas de nos erreurs. Comme à Tarare, on a fait preuve de suffisance et d’un gros manque de caractère. Notre entame de match fut catastrophique. On a concédé l’ouverture du score au bout de dix minutes. Sans un grand gardien, on peut être mené trois ou quatre-zéro à la mi-temps. Il y a eu une grosse remise en question des joueurs pendant la pause. On est revenu avec un tout autre état d’esprit et on s’est remis à jouer. Au bout de vingt minutes, on a réussi à marquer deux buts. Après, on a eu les occasions pour se mettre à l’abri et on ne les a pas mises. Et on s’est fait punir en fin de match, sur une grosse erreur de concentration. »

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Hassan Bedda (AS Rhodanienne)
Hassan Bedda (AS Rhodanienne)