Feyzin CBE - Salem TRABELSI : "Ce sport nous rend fou !"


Rédigé le Mercredi 2 Janvier 2019 | Lu 1449 commentaire(s)

Après plusieurs tentatives infructueuses, le Feyzin CBE semble tenir le bon bout cette saison.
Du moins, les joueurs du bouillonnant et passionné Salem Trabelsi ont viré en tête de leur poule de D1 à mi-parcours.



Salem… est-ce que ça va être la bonne saison pour le Feyzin CBE pour remonter en R3 ?
"Nos ambitions ont été claires dés le debut de saison. Nous n'avons rien à cacher. Après, un championnat, c'est très long et chaque dimanche, les trois points son très difficiles à gagner. Pour l'instant, on est dans les temps."

Qu’est-ce qui a changé par rapport aux saisons précédentes ?
"D''abord, il a fallu reconstruire un groupe sur deux ans avec des profils qui correspondent à ce que je voulais et attendais. Cette saison, j'ai des garçons talentueux et surtout, prêts à se sacrifier pour l'équipe, et non pas des joueurs qui ne pensent qu'à leurs statistiques ou qui se voient toujours plus forts que les autres alors qu'ils n'ont rien fait dans leur carrière. J'ai un groupe plein d'humilité."

Comment tu analyses le parcours de ton équipe sur cette première partie de saison ?
"Je dirais que la régularité dans l'effort et dans la solidarité paye au niveau comptable. Les joueurs le savent, j'attend beaucoup d'eux et celui qui veux la jouer perso... il ira jouer au tennis ou ping pong."

Des choses qui peuvent être améliorées ou qui t’ont déplu ?
"La réalité, malgré notre très bon parcours, est que nous avons manqué d'efficacité devant le but. Ce qui nous a fait perdre quelques points. La est la vraie marge de progression. L'autre point positif est que les joueurs acceptent la concurrence et ne refusent jamais d'aller en équipe réserve. Pour cette deuxième partie de saison, j'attend encore beaucoup d'eux. A commencer par la presence aux entertainments."

"Un cauchemar non, un passionné oui..."

Tu crains qui ou quoi dans pour la suite ?
"Ma seule crainte concerne l'assiduité des joueurs. Ou plutôt, une décompression après les fêtes ou l'on s’habitue à rester à la maison et à mettre le football de coté a cause du froid. Voila le danger qui peut nous empêcher d'atteindre nos objectifs. Sinon, on ne craint personne. On ne peux pas être ambitieux et compétiteurs si on se met a craindre qui que se soit."

Une dernière chose. Tu te définis toi-même comme un cauchemar –déjà quand tu étais joueur- pour nous les médias, mais aussi pour tes joueurs ou tes adversaires… Tu ne changes pas en vieillissant ?
"Quand je jouais, on va dire que je râlais beaucoup. Mais j'ai changé avec l'âge. Que voulez vous, ce sport nous rend fous par moment. Cauchemar, je ne pense pas. Passionné, oui. Et la passion peut nous faire dépasser quelques limites par moment. Mais rien de grave."

Le mot de la fin pour toi...
"Je voudrai terminer en ayant une pensée pour tout ces bénévoles qui font vivre les clubs . Merci a eux. Merci aussi à mon president, à Nacim, à Ali, à Momo, à Adele, à Nabil, aux joueurs et à tous les dirigeants du club. Une grosse pensée aussi pour notre équipe réserve qui a été complètement reconstruite et qui obtient de bons résultats. Bravo aux joueurs, à leur entraîneur Ali Trabelsi et à son adjoint Momo Kaddouri. Bonne fin d'année a tous. Santé surtout pour 2019."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Salem TRABELSI
Né le 21 février 1964 à Lyon
Job : Agent de maintenance
Parcours joueur : AS Saint-Priest, Feyzin CBE, Louhans-Cuiseaux, Troyes, FC Vaulx, Lyon-Duchère AS, AS Minguettes, AS Bron, FC Ternay
Parcours entraîneur : Saint-George d'Espéranche, AS Communay, US Millery-Vourles, FC Grigny, JSO Givors, CO Saint-Fons, AS Minguettes, Feyzin CBE