monfoot69
monfoot69
LES NEWS

LOSC - S. CHARRETON : "L'esprit d'équipe et l'envie ne suffiront plus...


Rédigé le Vendredi 8 Mars 2019 | Lu 793 commentaire(s)

Arrivé à la tête de l''équipe fanion du LOSC après dix-ans d'Alain Deyrail, Sylvain Charreton a mis sa patte sur une équipe qui venait de descendre de R3 et qui avait enregistré de nombreux départs.
Au point d'être toujours en course pour la montée après quatorze journées de D1...
Au pint



Sylvain, qu’est-ce qui t’a décidé à reprendre l’équipe fanion du LOSC l’été dernier et pour quel objectif ?
"Je sortais d'une saison compliquée avec mon ami Alex Berthod à Chazay. Je voulais continuer le travail que l'on avait commencé. Mais après avoir fait le tour de l'effectif, il s'est avéré que beaucoup de joueurs du groupe allaient arrêter. J'ai donc décidé d'écouter les propositions que l'on pouvait me faire et la meilleure était celle du LOSC, un club que j'avais déjà fréquenté et que je connaissais très bien. La mission qui m'a été donnée était de reconstruire un groupe senior et d'assurer le maintien de l'équipe fanion en D1 après la descente de R3."

Pas trop compliqué après 19 ans d’Alain Deyrail et la descente de Ligue ? Quel groupe as-tu trouvé ?
"J'avais travaillé avec Alain sur deux saisons en senior. Il fait même partie des personnes qui ont donné mon nom pour lui succéder. Passer derrière lui n'était donc pas trop compliqué, surtout quand il ne reste que quatre joueurs du groupe précédent. Il a fallu recruter énormément pour arriver à constituer un effectif de vingt joueurs. J'ai fait appel à des anciens qui avaient arrêté et à des éléments que j'avais déjà entraîné dans d'autres clubs. On est en reconstruction et il fallait remettre les têtes à l'endroit de ceux qui étaient restés pour créer un groupe compétitif."

Quelles ont été tes premières actions ?
"D'abord de créer une vie de groupe. Car avec l'arrivée de seize nouveaux joueurs, il fallait apprendre à se connaître, puis instaurer des règles pour que tout le monde tire dans le même sens. J'ai redonné l'envie de venir s'entraîner pour certains et celle de gagner pour d'autres. Je suis arrivé avec des méthodes différentes, avec un autre message que celui qu'ils avaient connu. Le plus dur a été de faire cohabiter tous ces nouveaux ensemble. Mais j'ai eu la chance de pouvoir m'appuyer sur mon dirigeant, Michel Chanut, et d'avoir des joueurs réceptifs. La mayonnaise a très vite pris et les résultats ont suivi."

"Notre force a été le jeu ans ballon et l'esprit d'équipe..."

Et alors, quel bilan tires tu après treize matchs de championnat ?
"Le bilan est plutôt bon puisque nous sommes quatrièmes avec un match en retard. L'objectif était de jouer le haut de tableau et on est dedans pour l'instant. Mais la saison est encore longue et au vu des résultats du moment, il va falloir vite comprendre que la deuxième partie de saison a commencé. Sinon, tout le travail effectué lors de la première partie de saison n'aura servi à rien. Le groupe vit bien et pour le travail c'est fabuleux. Je déplore juste les blessés."

Qu’est-ce qui a bien fonctionné ?
"Nous avons bien commencé la saison en effectuant un gros travail tactique et les joueurs ont adhéré très vite au plan de jeu. Notre force a été le jeu sans ballon et l'esprit d'équipe. Il y avait une grosse concurrence. Du coup, tout le monde s'est donné à fond pour prouver qu'il avait sa place dans l'équipe en match comme aux entraînements. J'ai la chance de compter dans mon effectif des joueurs d'expérience qui poussent les autres et sur lesquels je peux m'appuyer. On a un groupe homogène, sans individualité, et c'est ce qui fait notre force. Car nous avons besoin de tout le monde pour gagner les matchs."

"Sans ça, nous sommes une équipe quelconque..."

Ou l'équipe doit-elle encore progresser ?
"On doit encore progresser dans l'utilisation du ballon. On a de bons joueurs mais on ne le montre pas ou très peu. Et pour jouer le haut de tableau, c'est important. L'esprit d'équipe et l'envie ne suffiront plus sur la deuxième partie de saison. On doit aussi vite revenir au fondamentaux du début de championnat avec plus de présence et d'application aux entraînements. Car sans ça, nous sommes une équipe quelconque."

La montée est-elle encore jouable ?
"Déjà, ça n'est pas l'objectif. Maintenant, si nous sommes toujours placés fin mars, on pourra en parler. Mais cela passera par de meilleurs résultats qu'en ce moment. Pour cela il faudra être plus tranchant dans les zones de vérité et récupérer tous les blessés afin d'aligner la meilleure équipe possible."

Le mot de la fin pour toi…
"Je tiens à remercier tous ceux qui on adhéré au projet cette année, ainsi que les dirigeants du club qui nous mettent dans les meilleures conditions pour remplir notre mission. Merci aussi à Monfoot69 pour le travail effectué sur le foot amateur."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Sylvain CHARRETON
Né le 13/02/1982 à Lyon
Job : Responsable commercial
Parcours joueur : AS Albigny (jeunes), ASMO Chasselay (jeunes), Olympique Rillieux, FC Francs-Lyonnais, CS Neuville, FC Rive-Droite, Chazay FC
Parcours entraîneur : Olympique Rillieux (U13), FC Francs Lyonnais (U15), CS Neuville (U19), CASCOL (U19), LOSC (U19), Caluire SC, Chazay FC, LOSC

Classement D1 - Poule A




Dans la même rubrique :
< >