monfoot69
monfoot69

Muroise Foot - V. PAPALEO : "Il y a tout à faire dans ce club..."


Rédigé le Mardi 23 Octobre 2018 | Lu 2178 commentaire(s)

Éternel voyageur du ballon, tout autant que passionné à nul autre pareil, Virigile Papaléo a posé ses valises cette saison à Muroise Foot, comme entraîneur-joueur, pour un projet neuf et pour lequel il a amené ses "potes" rencontré au fil de ses peregrinations footballistiques.



Virgile, comment s’est passé le match au FC Croix-Roussien samedi soir ?
"Il s'est bien passé puisque nous avons gagné malgré cinq joueurs à l'infirmerie (rires). Nous sommes dans une période compliquée depuis trois semaines avec beaucoup de blessés à un moment clé de la saison. Ce qui nous a coûté la défaite à Colombier la semaine précédente, en plus de joueurs qui sont passés à travers. Il était donc important de réagir et de faire tomber le leader Croix-Roussien pour rester dans la course au titre, notre objectif. Les joueurs ont su se mobiliser pour se révolter pour réaliser ce qu'on peut qualifier de notre match référence."

Ca se passe plutôt bien pour l’instant pour toi à Muroise Foot. Comment analyses tu le début de saison de ton équipe ?
"Tout se passe effectivement bien pour le moment dans cette nouvelle aventure. Nous avons repris le 20 août avec un effectif renouvelé de moitié, en plus de la création d'une équipe réserve avec des joueurs que j'ai fait venir. J'ai usé de mon expérience et de mes petits secrets pour créer un groupe de vingt-deux joueurs avec une bonne cohésion entre anciens et jeunes."

Ton avis sur ta poule de D3 ?
"Pour moi, trois équipes se détacheront. Je pense que ça sera Colombier, le FC Croix Roussien et Muroise. Nous avions affronté des adversaires à notre porté lors des trois premières journées avant de chuter à Colombier lors de notre premier gros test. On se devait de vite réagir. Ce qui a été fait contre le FC Croix-Roussien. Notre début de saison est donc très bon et je félicite les joueurs pour leur investissement."

"J'avais des potes qui souhaitaient s'engager dans un challenge avec moi comme coach..."

Qu’est-ce qui t’as décidé à rejoindre ce club cet été ?
"En fait, je pensais rester à Saint-Quentin Fallavier. Mais lorsque j'ai appris que mon ami Lotfi (ndlr Draidi, l'entraîneur) arrêtait, je ne me suis pas posé de question. Je connaissais le président de Muroise qui est un client à moi. C'était le bon moment pour son club de s'engager dans un nouveau projet. De mon côté, j'avais des potes qui souhaitaient s'engager un nouveau challenge sportif avec moi comme coach. C'est donc tombé à pic et on "fait affaire"."

Pour quel objectif personnel et collectif ?
"Personnellement, j'ai toujours aimé et été dans des projets et challenge sportifs saints. Je précise que je ne suis pas rémunéré et que je n'en éprouve pas la besoin. C'est aussi une volonté de ma part des montrer aux joueurs que l'on peut faire du foot uniquement par passion, en oubliant l'aspect financier. Mais attention, je reste un compétiteur et c'est ce qui d'ailleurs ce qui me motive. Collectivement, on fait du foot car on connait tous les plaisirs que ce jeu peut procurer. Manager des joueurs et les tirer vers le haut afin qu’il puisse dégager le meilleur de même est plutôt excitant. De plus, l'équipe reconstruite à Muroise est essentiellement constitué de potes. Les choses se font donc naturellement."

"J'arrêterais de jouer quand les blessures me rattraperont..."

Tu es donc heureux de ce choix ?
"Oui car il y a tout à faire dans ce club. Il est en difficulté à cause de manques dans les effectifs. Mais le président et ses bénévoles font tout pour le reconstruire avoir des joueurs dans chaque catégorie, y compris chez les féminines."

Ce week-end, vous recevez la réserve de MDA Foot pour le compte du troisième tour de la Coupe du Rhône. Comment se présente ce match contre ce gros morceau de R1, finaliste des deux dernières éditions ?
"Effectivement, c’est un gros tirage qui ne tombe peut-être pas bon moment car je n’ai pas mon effectif au complet. Ce sera quand même une belle affiche pour le club, donc une belle fête. Cela permettra peut-être aux habitants de Saint-Bonnet et de Saint-Laurent de se déplacer au stade pour découvrir le nouveau projet du club. Mais comme je l'ai dit plus haut, je reste un compétiteur. Nous essaierons donc de faire bonne figure car dans tous les cas, mes joueurs seront conditionnés pour gagner ce match. Et tu me connais, je ne déjouerai pas par manque d'effectif."

Et Virgile Papaléo le joueur… pour combien de temps encore ?
"Je suis et je reste un joueur. J'arrêterais lorsque les blessures me rattraperont. Or, à ce jour, je n'ai aucun problème de ce point de vu la et je me sens bien. J'essaye donc d'apporter ma Grinta et mon expérience acquise tout au long de ces années de ballon sur. Pour conclure, je tiens à remercier tous les joueurs et surtout les dirigeants de Muroise : Le président, Mr Martinez, titi, mon Adjoint, Steph, Raph le coach de la réserve, Jacky, Jean-Luc, la barmaid, Aurelien, le coach des féminines et les coachs des petites catégories."

Recueillis par Bebeto RODRIGUEZ

Virgile PAPALEO
Né le 15/02/1980 à Lyon
Job : gérant transport et restaurateur
Parcours : US Vénissieux, ASPTT Lyon, AS Minguettes, AS Saint-Priest, Allemagne (D3), Suisse (D2), SO Pont de Cheruy, Feyzin FCBE, AS Minguettes, FC Limonest-Saint-Didier, ES Genas, O Saint-Quentin Fallavier, Muroise Foot.

Classement D2 - Poule E




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Septembre 2022 - 08:22 Le SC MACCABI confirme ses ambitions