monfoot69
monfoot69

[Reportage] Coupe de France : une participation historique pour Les Sauvageons


Rédigé le Jeudi 27 Août 2020 | Lu 3841 commentaire(s)



Ce dimanche 30 août, l'AS Les Sauvages (D4) accueillera Beaujolais Football (D2) lors du tour de cadrage de la Coupe de France. Le club, qui a célébré ses 45 ans d'existence il y a quelques mois, n'a que très rarement pris part à la Vieille Dame au cours de son histoire. La fête ne devrait en etre que plus belle au au Stade Camille Berthet.

 

Au sein de ce petit village de quelques centaines d'âmes, l'AS est la représentation parfaite de ce qu'on appelle un club familial. « On ne compte qu'une petite trentaine de licenciés et qu'une seule équipe seniors. Au sein du bureau on a par exemple trois générations de la famille Mogé dont notre président (Cédric Mogé, ndlr), qui a succédé à son père. »
L'explication est de Matthieu Ferrière, lui même correspondant du club auprès des instances... et joueur de l'unique équipe s
auvageonne. Un exemple qui ne fait absolument pas figure d'exception. « La moitié du bureau est composée de joueurs actuels, l'autre ce sont des anciens joueurs. On fait tout à notre niveau, comme c'est souvent le cas dans les petits clubs comme le nôtre. »

Au cours de ces quasi cinq décennies d'existence, le club a déjà été plus fourni en effectif mais c'est un choix assumé de n'avoir conservé qu'une seule équipe. « On a déjà eu jusqu'à 3 équipes seniors. Il y a deux ans nous en avions encore deux. Aujourd'hui cela nous paraissait plus difficile de les conserver. Il y a moins de motivation mais aussi des grosses structures autour de nous. Une crainte de perdre la dernière dans le futur ? Pas spécialement, on arrive toujours à récupérer des jeunes qui n'ont pas envie de se prendre la tête, qui veulent juste avoir un entraînement dans la semaine plus un jour de match. On a même des gens qui n'ont jamais fait de foot en club auparavant et qui ont juste envie de venir prendre du plaisir. Et puis cela a aussi été un choix volontaire de réduire le nombre d'équipes pour être plus compétitif mais aussi pour pouvoir s'assurer d'avoir des éducateurs toujours présents. »

 

L'AS Les Sauvages a terminé au milieu de tableau de sa poule de D4 l'an passé. L'ambition cette année sera de faire mieux, mais sans pression. « On est avant tout là pour prendre du plaisir, l'aspect compétition vient avec mais il n'est pas prioritaire ».

La petite cerise sur la gâteau dès ce début de saison, c'est la Coupe de France. « Quasi une première dans l'histoire du club. Tout simplement parce que la compétition démarre très tôt habituellement pour des équipes de notre niveau et que nous ne sommes pas prêts puisqu'on reprend rarement avant la mi-août. Cette année c'était prévu initialement pour le 5 septembre (un tour de cadrage a été ajouté, ndlr) donc on s'est dit pourquoi pas ! C'est un petit événement chez nous où 90% de l'effectif n'a jamais joué dans cette épreuve. »

 

Un petit événement préparé sans se prendre la tête, mais préparé comme jamais, conséquence (positive) de la crise sanitaire. « Après la longue coupure on a ré-attaqué dès juillet. On était tellement content de pouvoir rejouer, de pouvoir se retrouver une fois par semaine, de pouvoir partager à nouveau des moments ensemble. On n'a jamais eu une aussi longue et bonne préparation je crois (rires). L'ambition contre Beaujolais ? On n'a pas grand chose à perdre, on va prendre le match comme un bel événement à vivre. On sait qu'on joue contre une belle équipe de haut de tableau de D2, qui a le triple de nos licenciés en seniors. On va avoir un arbitrage performant, une équipe qui va jouer au ballon, on va tâcher de faire de même. Et s'il y a quelque chose à aller chercher... »

 

A l'heure où nous écrivons ces quelques lignes, l'AS Les Sauvages ne connaissait pas encore précisément les conditions d'accueil pour ce match. « On attend de voir ce que va nous dire le District notamment pour les vestiaires, les douches... qu'on puisse accueillir notre adversaire dans les meilleures conditions. »

Et que la rencontre soit la plus belle possible pour ces joueurs qui découvriront pour la plupart cette Coupe de France qui en aura fait tant rêver.




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Septembre 2022 - 08:22 Le SC MACCABI confirme ses ambitions